Du bla bla

Les gens qui partent…

07/11/2014

Aujourd’hui j’ai appris la mort de ma grand mère.
Aujourd’hui j’ai pleurées toutes les larmes de mon corps.
Aujourd’hui je m’en veux.

On dit toujours qu’il ne faut pas repousser les choses au lendemain et pourtant je passe mon temps à le faire.

Depuis quelques mois je pensais beaucoup à elle,
Aujourd’hui encore plus car je rangeais mes papiers et j’ai trouvé son faire part de la naissance de Didou…
Souvent je me disais qu’il fallait pas que je l’oublie cette fois quand j’irais la voire… 
Et puis ça faisait un moment qu’elle avait pas vu ma fille.
D’ailleurs elle ne savait même pas que j’attendais des jumeaux…

Mais je repoussais… 
D’une part parce que j’étais fatiguée,
D’autre part parce qu’elle m’avait fait trop de peine les dernières fois.

Pas consciemment certes mais c’était dur et je suis pas toujours très forte.
Elle perdait la tête…
Elle me posait des questions qui me faisait mal sur mon père.

Elle me rappelait à quel point il me manquait.
En même temps et elle ?… C’était son fils donc c’est sure qu’elle avait envie d’en parler.
Mais j’avoue qu’elle pouvait être aussi attendrissante que blessante.

Dès que je la voyais j’avais envie de pleurer.

La voir me montrait a quel point ça peut être triste de vieillir,
C’est méchant de ma part de dire ça et j’en suis consciente en plus.

Cette femme qui était « Ma mémé Mado » était devenue une inconnue pour moi.

Cette femme que j’ai aimé de tout mon cœur je l’ai laissée…

Et aujourd’hui je m’en veux mais il est trop tard.
On nous le répète pourtant souvent.
Les gens ne sont que de passage, 
Tu verras à force de repousser il sera trop tard et tu le regretteras.
Faudra pas pleurer quand elle sera plus la… 

Eh ben si, je pleure. 

Elle est partie et je suis pas venue la voir.
J’ai pris de ces nouvelles par des intermédiaire et je ne me suis pas bougée.
Je me sens mal aujourd’hui,
Je me sens triste, mauvaise et égoïste en même temps. 

Je sais que qu’elle a rejoint ceux qu’elle aimait,
Je sais que c’est le mieux pour elle vu l’état dans lequel elle était.

Mais je sais pas si elle savait qu’elle avait toujours une place dans mon coeur. 

Et maintenant je fais quoi du faire part ?

Au revoir Mémé Mado, fais un beau voyage. 
Je t’aime. 

dgdfkgd

C’est nul d’écrire ici car elle ne saura jamais tout ça mais c’est mon seul exutoire.
Ça a été ma première réaction vu que je suis toute seule chez moi.
Mon blog m’aide aussi pour ça, écrire m’aide à extérioriser.

Vous Pourriez Aussi Apprécier

39 Commentaires

  • Répondre Jennifer Oz 07/11/2014 à 15:51

    Bon courage pour cette epreuve ! La perte d’un proche n’est jamais facile a vivre ! toutes mes condoleances…

  • Répondre caro 07/11/2014 à 15:59

    Coucou je te suis régulièrement mais c’est la première fois que j’ose te mettre un petit commentaire

  • Répondre babymeetstheworld 07/11/2014 à 16:00

    courage floutch, ne t’en veux pas, on est tous un peu comme ça, le temps qui passe, l’oublie, pas forcément envie … mais merci pour ce texte, il fait prendre conscience .. gros bisous

  • Répondre mmembis 07/11/2014 à 16:02

    Quand mon grand-père est décédé, l’année de la naissance de ma fille, je ne l’avais pas vu depuis 3 ans au moins telle la sénilité avait pris du terrain. Ma mère repoussait chaque fois nos visites de peur que nous en ressortions trop choqués. J’en ai gardé beaucoup de remord et de culpabilité mais je réalise aussi que j’ai tort:la vie est faite de cette injustice qui fait que le temps passe. Nous devenons des mamans et ceux dont nous étions les petites filles s’en vont.Bon courage à toi Lalie, j’espère que tu retrouvera le lien avec ta mémé et ton papa dans les doux plis du cou de ta Didou.

  • Répondre Meugleu 07/11/2014 à 16:03

    Bon courage à toi et essaie de ne pas trop culpabiliser. Tu as fait ce que tu pensais être le mieux pour toi à un moment précis. Toutes mes pensées sont avec toi et ta famille.

  • Répondre estamillia 07/11/2014 à 16:04

    Je t’envoie tout mon soutien, je suis passée par là il y a quelques année, (moi aussi ma mémé telle que je l’avais connue était partie de puis longtemps pour ne laisser qu’une personne perdue aigrie et vidée) et je sais à quel point c’est difficile… pleins de bisous pour toi

  • Répondre Moemmc 07/11/2014 à 16:04

    Je commence par te présenter mes condoléances. Et je continue en te disant, comme je comprends ce que tu ressens. Et pourtant, c’était il y a 14 ans… Je ne suis pas allée la voir, pas une seule fois, j’ai téléphoné, elle dormait, je n’ai pas insisté. Et une jour, il a été trop tard. C’est pas facile, on s’en veut mais c’est la vie… Courage

  • Répondre Anne-So 07/11/2014 à 16:07

    Ah ba voila, je pleure avec toi …
    Tout ce que l’on pense et que l’on ne dit pas …
    On n’ose pas, le temps, les tracas du quotidien jusqu’au jour où le temps est passé et que les tracas semblent si futiles… On regrette, on aurait du …
    J’ai connu ca, et aujourd’hui j’essaie de prendre le temps, j’essaie de dire les choses quitte parfois à passer pour une imbécile mielleuse.
    Malgré tout je me complais dans l’idée que les gens qui nous quittent ne nous abandonnent pas, ils sont à nos côtés, ils nous voient et influent sur nos vies, alors ne t’inquiètes pas si ta Mémé doutait de ton amour, elle sait désormais qu’elle avait sa place dans ton coeur…

    Pleins de courage à toi et ta famille dans ces moments difficiles

  • Répondre Mamourblogue 07/11/2014 à 16:25

    Plein de bisous <3

  • Répondre Chloé everafter 07/11/2014 à 16:41

    J’ai perdu mon grand père fin mars et même si nous étions proches, que nous avons voyagé ensemble, que nous avons énormément partagé, il y aura toujours des remords. Le remord de n’avoir pu faire le déplacement lorsqu’il est entré à l’hopital, le remord de lui avoir dit une semaine avant son départ que je viendrai le voir quand il serait de retour à la maison & pire que tout, la tristesse d’avoir appris ma grossesse deux semaines après sa mort, sans avoir pu le lui annoncer. La vie est trop courte, alors oui, il faut profiter de ceux qu’on aime mais on aura toujours la peine de n’avoir pu partager plus. Bon courage à toi, à ta famille, n’oubliez jamais les bons moments vécus avec elle, elle qui restera dans vos coeurs.

  • Répondre 7àlamaison 07/11/2014 à 16:43

    je te présente toutes mes condoléances. je sais ce que tu ressens mon mari a perdu sa maman la semaine dernière. nous avons pas pu la voir autant que nous aurions voulu a cause des enfants , de l’école , du boulot , de la distance enfin tout un tas de chose qui font que maintenant nous culpabilisons. Même si on était loin de penser qu’elle allait partir si jeune et si vite ….
    pleins de courage a toi et à ta famille

  • Répondre sarah 07/11/2014 à 16:53

    Ton texte ma énormément toujours je les lu en plusieur car j y arriver pas
    Repos en paix mémé mado !!!

  • Répondre Clem 07/11/2014 à 17:01

    Courage a toi et a ta famille. Je sais ce que sais de perdre quelqu’un de proche quand on est enceinte. J’ai été dans la même situation que toi il y a presque 2 ans. J’ai moi aussi perdu ma grand mère quand j’étais enceinte de 4 mois et moi aussi je m’en voulais de ne pas l’avoir vu plus souvent. Laisse toi du temps Encore toutes mes condoléances

  • Répondre mademoisellechouch 07/11/2014 à 17:02

    Toutes mes pensées vous accompagnent… Je ne sais pas si ça peut vous aider, mais quand mon grand-père est mort il y a 3 ans, nous avons tous écrit un petit mot que nous avons mis dans son cercueil avant de le fermer… Pour lui dire une dernière fois tout ce que l’on voulait qu’il sache… C’est peut-être l’occasion de lui glisser le faire-part de Didou…
    Bon courage pour ces prochains jours.
    Amicalement

    Charlotte (@Chou_ch sur Twitter)

  • Répondre Comilisö Birdie 07/11/2014 à 17:09

    courage ma ptite floutch <3
    je suis triste pour toi et j'imagine à quel point tu dois etre mal…
    pleure autant qu'il le faudra.. et ne t'en veux pas.. <3

  • Répondre petitdiables 07/11/2014 à 17:48

    Je suis si triste pour toi, et je comprends tout à fait que tu puisse t’en vouloir, mais nous faisons tous de même, c’est dur de voir ceux qu’on aime vieillir, se désagréger…ne t’en veux pas trop, si tu le peux, c’est notre lot quasi à tous.

  • Répondre melanie 07/11/2014 à 18:43

    Je Suis vraiment désolée pour toi. J’ai vécu à quelqueschoses prêt la même chose….Se promettre d’appeler jusqu’au jour où cest un autre appel qui arrive…il n’y a pas de mots pour soulager ta peine. Elle était déjà un peu partie , avec ses souvenirs tout brouillé mais ce qui est magnifique cest qu’elle vivra toujours a travers toi, Didou et les jumeaux. J’aime beaucoup 2 textes qui m’ont beaucoup aidé après la perte de mon père et de ma grand mère:
    « Tu peux verser une larme parce qu’elle est partie
    Ou tu peux sourire parce qu’elle a vécu
    Tu peux fermer les yeux et prier pour qu’elle revienne
    Ou tu peux ouvrir les yeux et t’apercevoir tout ce qu’elle a laissé
    Ton cœur peut être vide parce que tu ne peux plus la voir
    Ou tu peux être comblé de l’amour que vous avez partagé
    Tu peux tourner le dos à demain et vivre hier
    Ou tu peux être heureux pour demain grâce à hier
    Tu peux te souvenir d’elle et uniquement qu’elle est partie
    Ou tu peux chérir sa mémoire et la faire revivre
    Tu peux pleurer et te renfermer, te vider et tourner le dos
    Ou tu peux faire ce qu’elle aurait souhaité: sourire, ouvrir les yeux, aimer et avancer. »
    DAVID HARKINS 1959

    Et de Baptiste Beaulieu
    « Les gens qu’on aime ne meurent jamais. Ils sont toujours là. Ils sont le doux et le sucré. Ils insufflent en nous le bon, le beau et le fort. Ils inspirent ce que nous sommes de franc, juste et vrai.
    Ils sont les bonnes décisions que nous prenons dans la vie. Ils sont le chocolat chaud qui nous attend au bas des pistes en hiver, le vent tiède sur nos joues au printemps ou le parfum qui monte du sol échaudé après la pluie en été. Ils sont le soignant qui relève le soigné, ils sont le fruit généreux et le cri des nouveaux-nés.

    Ils sont.

    Certains jours nous vivons lâches, vils et méprisables.
    Certains jours nous vivons généreux, superbes et triomphants : ces jours là, nos morts sont derrière nous et nous poussent au sublime.
    Ils sont ceux qui nous tiennent droits. »

    Courage à toi
    Très chaleureusement Mélanie

  • Répondre Carine P 07/11/2014 à 18:56

    Toutes mes condoléances. Je comprends très bien ce que tu ressens, je n’ai même pas assister aux enterrements de mes grands parents (j’ai toujours trouvé une excuse), on habitait tout près de la maison de retraite de mon papy et pourtant on est allé le voir une seule fois car mes parents qui étaient à la maison y allait et heureusement car il a pu voir Mini J sinon il ne l’aurait pas connu. Je déteste la mort j’ai beaucoup de mal avec elle. Bon courage pour vivre tout ça, c’est un moment très difficile. Je pense que même si tu étais plus loin d’elle elle savait que tu l’aimais toujours, c’est aussi la vie, quand on vieillit on se retrouve un peu plus seul (on a beau le savoir, on ne change rien).
    Courage!

  • Répondre Lili Inside 07/11/2014 à 19:00

    Toutes mes condoléances ma belle…
    Je ne peux que comprendre ton billet qu’il retranscrit exactement mes mots quand j’ai perdu mes deux grands parents paternels à deux mois d’écart, de cancers pour les deux…
    Je m’en voulais d’avoir été absente, de les avoir délaissés, de m’être trouvé des excuses pour ne pas aller les voir plus souvent…Au début la culpabilité nous ronge, et c’est normal, la douleur de la perte est insoutenable, mais après tu comprendra.
    Tu comprendra que tu n’aurais rien pu faire, que rien ne l’aurais gardé en vie, pas même tes sourires ou ceux de ta puce, la vie est ainsi faite, c’est horrible, mais chacun notre tour, nous partons, laissant derrière nous de la tristesse et de l’amertume.
    Pour rendre hommage à ma grand mère je me suis faite tatouer une phrase dans sa langue maternelle (l’espagnol) près du cœur…
    Tu pourrait peut être pour faire ton deuil, lui laisser le faire part de ta princesse sur sa tombe? Et revenir lui apporter celui des tes jumeaux plus tard…je ne sais pas je dis ca comme ca, mais ca pourrait être un rituel pour t’aider.

    Je t’envoies des millions d’ondes positives, de baisers, tout ce que tu veux, sois forte dans cette épreuve et apprends à t’excuser.
    <3 <3 <3 COURAGE

  • Répondre Féelyli 07/11/2014 à 20:27

    Plein de gros bisous. Merci pour ce joli message, je n’ai plus qu’une de mes grands-mères qui elle aussi peut être aussi bien attendrissante que blessante alors j’espace mes visites … mais ce qui vient de t’arriver me fait réfléchir …
    En écrivant ces mots, tu lui rends un bel hommage.
    Bises.

  • Répondre Olive Banane Pastèque 07/11/2014 à 20:29

    des bisous c’est jamais facile… et même si tu la voyais plus, ca serait un déchirement aussi. Bises

  • Répondre Je préfère que ça reste anonyme 07/11/2014 à 20:40

    Bon courage pour cette épreuve. La perte d’un proche n’est pas une chose facile mais ne te culpabilise pas trop. Toutes mes condoléances.

  • Répondre Deb samson 07/11/2014 à 20:51

    Elle le sait ne t’inquiète. Elle savait que tu avais ta vie et elle ne t’en veut sûrement pas. Je pense se fort à toi et à ta famille. <3 <3 <3 <3 Bon voyage mémé Mado

  • Répondre M-line G 07/11/2014 à 21:16

    Oh lala je suis vraiment désolé pour toi et ta famille et je te souhaite tout plein de courage. Ici ton exutoire… on est la aussi pour te soutenir dans les moments difficiles.
    Pour le faire part de didou, donne le lui. Je m’explique, laisse lui avec elle dans son cercueil avec les derniers objets qu’elle emmènera avec elle. Et pour les jumeaux, glisse lui un petit mot dans l’enveloppe du faire part de didou… C’est comme ça que je ferai pour la mienne…

  • Répondre elenadelachance 07/11/2014 à 21:21

    Oui laisse le faire part dans le cercueil, et pourquoi pas lui écrire une lettre avec tout ce que tu n’as pas eu le temps de lui dire, tout ce que tu as sur le coeur. ( j’ai fait ça pour ma grand-mère, et franchement, ça m’a fait du bien, et quand j’y repense ça m’apaise de savoir que mes mots l’accompagnent…) Bon courage…

  • Répondre Lauréa 07/11/2014 à 21:35

    Toutes mes condoléances à toi et à ta famille, ce n’est jamais évident à vivre :/.
    Bon courage en espérant que ça aille,
    des bisous

  • Répondre Meggie 07/11/2014 à 22:40

    Bon courage dans ce moment difficile. Je suis passée par là il y a 6 mois pour mon grand père et maintenant c’est au tour du grand père de mon conjoint ! 2 enterrements en 6 mois pas facile de se relever de tout ça.
    Moi aussi je suis comme toi à vouloir repousser les choses. Je me dis : oh j’ai le temps d’aller les voir, ils vont bien. Jusqu’au jour où plus rien ne va et que tu les vois partir du jour au lendemain. Moi aussi je regrette pleins de choses mais maintenant il est trop tard et des fois c’est pas facile mais bon il fait vivre avec. Aujourd’hui il ne me reste plus qu’une grand mère qui n’a malheureusement plus toute sa tête et des fois ba oui ça fait mal de la voir comme ça alors qu’elle était si bien il y a des années de ça ! Et oui parfois on a pas envie d’aller la voir car ça nous renvoie la vérité en pleine face, mais bon c’est vie !
    Désolé pour ce roman mais des fois ça fait du bien d’en parler !
    Encore bon courage

  • Répondre elsa 07/11/2014 à 22:44

    Bon courage ma belle ❤

  • Répondre Fred Ouistiti 07/11/2014 à 23:21

    Courage <3

  • Répondre geraldinegautier 08/11/2014 à 01:07

    ce sont des moments douloureux qui mélangent regrets et remises en question..l’important c’est ce qui a été vécu et non pas ce qui aurait pu être vécu..il y a toujours quelque chose à regretter dans sa relation à l’autre et peut-être que même si tu l’avais vu tu aurais des regrets parce qu’elle ne verra pas grandir tes enfants ou plein d’autres choses encore..
    bon courage dans cette épreuve ..

    lorsque j’ai été confrontée à cette situation j’ai beaucoup aimé ce texte:

    La mort n’est rien
    La mort n’est rien,
    je suis seulement passé, dans la pièce à côté.

    Je suis moi. Vous êtes vous.
    Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.

    Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,
    parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.
    N’employez pas un ton différent,
    ne prenez pas un air solennel ou triste.
    Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

    Priez, souriez,
    pensez à moi,
    priez pour moi.

    Que mon nom soit prononcé à la maison
    comme il l’a toujours été,
    sans emphase d’aucune sorte,
    sans une trace d’ombre.

    La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été.
    Le fil n’est pas coupé.
    Pourquoi serais-je hors de vos pensées,
    simplement parce que je suis hors de votre vue ?
    Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.

    Canon Henry Scott-Holland (1847-1918), traduction d’un extrait de « The King of Terrors », sermon sur la mort 1910
    Quelquefois attribué à Charles Péguy, d’après un texte de Saint Augustin

  • Répondre Justine 08/11/2014 à 09:19

    C est la première fois que je te laisse un. commentaire bon courage pour cette dur épreuve

  • Répondre Marine de Twinsavenue 08/11/2014 à 14:11

    J’ai écris le même billet le 20 juillet… Ma grand mère démente était morte et j’ai regretté de l’avoir mis de coté… Elle n’était plus elle et j’avais mal…
    je t’envoi pleins de bisous..

  • Répondre mamanyoupie 08/11/2014 à 14:11

    <3

  • Répondre nonane 08/11/2014 à 20:51

    Toutes mes condoléances… malheureusement meme en etant present a la derniere seconde on regrette toujours soit un mot oublié soit un mot plus haut non expliqué … il y a toujours milles regrets possible et je parle d experience… mais bon ca fait aussi parti du travail de deuil donc bon courage et plein de pensées positives pourtoi et les tiens

  • Répondre panaka62 08/11/2014 à 21:01

    ton article m’a touché. bon courage bisous

  • Répondre chloé 09/11/2014 à 16:30

    J’ai perdu ma grand mère en Juin une semaine avant d’accouchée je te comprend ma grand mère à été dure n’aimai pas ma mère. Le faire part je le mettrai avec elle au cimetière. Toutes mes condoléances.

  • Répondre conboudu 09/11/2014 à 17:23

    Toutes mes condoléances et tout plein de courage ♥

  • Répondre Sk3llingt0n 10/11/2014 à 15:44

    toutes mes condoléances, je ne ferais pas un commentaire long car je sais ce que tu traverse l’ayant vécu en mai dernier :/
    Oui un blog s’est fait pour ça tu as eu raison.

    Bises, tout pleins de courage <3

  • Répondre Amanda Girardi 11/11/2014 à 02:17

    Courage, c’est trop dur comme je te comprend … bisous de courages

  • Quelque chose à dire ?

    %d blogueurs aiment cette page :