Du bla bla Vie de Mère

Un amour inexplicable

24/06/2015

J’écris le titre et je me dis,
Ben oui mais si il est inexplicable,
Jsuis dans la merde pour écrire mon article !

Oui mais voilà, cet article me trotte dans la tête depuis quelques temps.

Mon amour pour mes enfants.

Oui ça veut tout et rien dire je sais.

Oui mais voilà,
Quand j’ai su que j’attendais ma fille,
Je savais que je l’aimerais à la folie.

Mais même là,
Je ne me doutais pas à quel point je l’aimerais.
Et j’ai découvert l’amour inconditionnel.

Ce truc dont tous les parents parlent mais dont tu n’imagines pas la claque dans ta gueule qu’il va te mettre.
Cet amour qui t’arrache les tripes dès que ton enfant à mal,
Cet amour qui te chatouille le ventre à chaque sourire,
Cet amour qui te fait perdre pied quand tu oses imaginer ce qui pourrait arriver à ton bébé.

Oui mais voilà.
Quand je suis tombée enceinte des jumeaux je me suis posées énormément de questions.

Est ce que je vais les aimer ?
Est ce qu’ils vont me faire le même effet que ma fille ? Le même tourbillon ?
Est ce que l’on peut préférer un des jumeaux ?
Est ce que je vais les aimer MOINS que ma fille ?
Est ce que je vais être déçue ?

Pourtant,
Dès l’annonce de ma grossesse je les ai aimés.
Même en essayant de ne pas m’y attacher car on ne savait pas ce que l’on allait faire d’ailleurs…
J’en ai coulées des larmes en imaginant les perdre.
J’ai essayé de me détacher d’eux mais c’était plus fort que moi.
C’était viscérale.

Oui mais était ce le même amour que celui de ma fille ?
Mon tout, ma vie, ma chair, mon sang…
Mon unique bébé.
Mon grand amour inexplicable !

Les mois ont donc passés,
J’ai eu beaucoup de mal à réaliser que 2 bébés grandissaient en moi.
Peur de les perdre ? Dénis de ce gros chamboulement qui allait arriver ?
Je ne sais pas.
Mais une chose est sure, rien que de penser qu’il pouvait leur arriver quoi que ce soit me rendait malade.
Je compte pas les crises de larmes juste parce que j’avais pensé
« Et si à l’écho il me dit qu’ils sont morts… »
« Et si on m’annonce qu’un des 2 est parti… »
(Ouais Maman Floutch enceinte c’est Maman Morbide)
Si je me pose ces questions, si j’ai ces réactions, c’est bien que je les aime, non ?

Et puis ils sont nés.

Un tourbillon d’amour clairement oui.
Une vie chamboulée c’est sure.
Un cœur extensible je n’avais plus de doutes sur ça.

OUI MAIS.

Oui, j’ai osé dire « oui mais ».
J’ai déjà osé dire à l’homme
« Je crois que j’aime plus fort Didou »
En même temps ils étaient pas vraiment intéressants aussi…
Je sais pas.
J’avoue, je les aimais à la folie oui.
Mais je les aimais pas au point de Didou.
C’est inexplicable.

Peut être les crises de pleurs trop nombreuses,
Peut être les interactions plus intéressantes avec ma fille,
Peut être le manque de temps qui m’empêchait de prendre le temps de les aimer,
Peut être la fatigue ?

Je ne sais pas…
Ça aussi c’est inexplicable.

Pourtant depuis le premier jour je suis amoureuse d’eux.
Depuis le premier jour je fond d’amour devant de si petits êtres.
Depuis le premier jour mon cœur s’arrête dès qu’ils ne respirent pas assez fort.

Mais je me suis juste dit que finalement, on devait plus aimer le premier bébé car c’était notre
« première découverte de l’amour inconditionnel ».

Mais depuis quelque temps je me rends compte que j’avais tord.

En effet,
Depuis quelques temps je re découvre mes fils.
Pourquoi ? Comment ?
Je sais pas.

Peut être cette nouvelle organisation que je commence à maîtriser,
Peut être ce mode « robot » que je commence à quitter,
Peut être ce lâcher-prise que je m’impose face à leurs crises,
Peut être aussi ce « moins pire » dans l’évolution de leur RGO,
Peut être ces bébés qui commencent à s’affirmer.

Je sais pas,
C’est inexplicable.

Mais depuis quelques temps,
Je suis plus amoureuse que jamais.

Depuis quelques temps j’ai des papillons dans le ventre rien que de penser à eux,
J’ai envie de les manger dès que je vois un bout de mes bébés,
J’ai les yeux qui pétillent dès que je les vois,
J’ai le sourire aux lèvres en écrivant cette ligne car je pense à eux,
J’oubli absolument tout autour de moi rien qu’avec un sourire de leur part,
Je n’ai plus cette sensation de « devoir » envers eux,
Je n’ai plus cette envie de fuir…

Je sais pas quel a été le déclic.
Je sais pas quand a été le déclic.
Je sais juste que mon amour a changé.
C’est inexplicable.

Ce soir je les ai regardés un par un.
BébéChou, BébéLou, Didou…
Je leur ai souri un par un.
Ils m’ont déclenchés des papillons dans le ventre un par un.
Mais surtout,
Ils m’ont fait le même effet,
UN PAR UN.

Finalement,
C’était pas un mythe :
J’aime aussi fort chacun de mes enfants.

Je les aime d’un amour inconditionnel et inexplicable.

amour inexplicable

Cet article ne parlera peut être pas à beaucoup de monde certes.
Mais cet article rassurera peut être une mère un jour,
Peut être pas d’ailleurs.
Mais cet article je l’ai écrit pour mettre des mots sur ce nouvel amour que je redécouvre avec eux.

Un jour peut être, mes enfants liront ces lignes,
Un jour peut être, comme beaucoup d’enfants, ils se demanderont si une maman aime tous ses enfants,
Un jour peut être, j’espère qu’ils se sentiront rassurés en lisant ces mots.

Vous Pourriez Aussi Apprécier

37 Commentaires

  • Répondre Céline Marquet 24/06/2015 à 06:09

    Et bien moi je dis bravo et merci pour cet article. Grâce à vous nous voilà rassurés! Nous voulons un deuxième enfant avec chéri mais la peur de moins l’aimer que notre première me fait parfois hésiter…

    MERCI

  • Répondre charlotte 24/06/2015 à 06:18

    Article magnifique merci. Je n’ai pas eu de jumeaux mais ce questionnement sur les sentiments je le connais. A bien y réfléchir on a beaucoup de chance d’avoir autant d’amour. Belle vie avec ta tribu profite en a fond

  • Répondre Soizick 24/06/2015 à 06:36

    Je me retrouve dans ton article car si pour l’instant je n’ai qu’un seul enfant, on se pose la question de bébé 2 avec monsieur. J’ai peur! Peur de délaisser mon aîné quand bébé 2 sera là. Peur de perdre cet amour unique que j’ai pour lui. D’ou ce sentiment égoïste de ne pas me sentir prête pour le deuxième. Même si on me dit que le coeur d’une maman grandit avec l’amour qui va avec… je ne sais pas je n’y arrive pas!

  • Répondre elfy 24/06/2015 à 06:57

    Magnifique!

  • Répondre Momo 24/06/2015 à 07:06

    Bon OK, je vais faire ma relou et tenter de trouver une explication à « l’inexplicable » : pour moi, la retenue de tes sentiments face à tes fils me fait penser à un petit fond de Baby Blues. Et puis, hop, le voile s’est levé et tu as ressenti ce qui était là depuis le début, ce même amour qui t’anime depuis la naissance de Didou.
    Ou alors c’est tout simplement inexplicable et moi, je range gentiment mes théories de psy de comptoir.
    N’empêche la chute d’hormones post-par tum, des fois,elle fait ressentir n’importe quoi…

    • Répondre Anna Em 25/06/2015 à 06:59

      Déjà j’ai adoré cet article et moi aussi j’ai ressentie ça un peu… Je n’ai pas eu de jumeaux mais un loulou en second et…. ça m’a fait aussi un peu ça et puis il y a eu un déclic aussi…. vers 3 ou 4 mois…. un bonheur immense… Bref je me suis vraiment retrouvée là dedans et si je réponds sous ce message c’est que c’est intéressant comme théorie je ne m’étais jamais dit que c’était ça… Je pensais aussi à l’organisation à prendre avec 2 enfants en bas âge ou la fatigue ou.. mais pas une seconde je n’ai pensé aux hormones alors que oui clairement ça tient la route! Bref merci pour cet article! 🙂

  • Répondre Veux pas ! 24/06/2015 à 07:27

    Ce sont exactement les craintes que j’ai à l’idée d’avoir un 2ème… Tu m’as rassurée

  • Répondre Sazanne 24/06/2015 à 07:38

    Tu as mis des mots sur quelque chose que j’ai ressenti pendant les tout premiers mois de ma petite curieuse par rapport à son frère, mais que je n’osais pas m’avouer clairement. Merci pour ce partage !

  • Répondre Mélanie 24/06/2015 à 07:54

    Merci pour ce magnifique article plus que je ne saurais te le dire. Enceinte de 5 mois je commence tout juste à me sentir liée à mon bébé, une grossesse et un contexte difficile ont fait que ce bébé était là mais sans être là ça aussi c’est inexplicable, le papa est merveilleux me soutient chaque jour sans me juger peu importe ce que je resssens.
    Je me suis posée un milliard de questions est ce que je vais réussir à l’aimer? Serais je une bonne mère?
    Est ce le fait de le sentir bouger ? Mais je commence à ressentir cet amour inexplicable et ton article me rassure et me confirme que ce je peux ressentir est peut être inexplicable mais finalement « normal ». Chacune vis sa grossesse et sa maternité comme elle le ressent.
    Quoi qu’il arrive je sais que j’aimerais mon fils, je l’ai tellement désiré et à voir ta magnifique famille on se dit que finalement tout est possible.
    Bravo encore à toi et merci d’avoir embelli ma journée plus que tu ne peux l’imaginer.

  • Répondre Soria 24/06/2015 à 08:26

    Je me retrouve un peu dans cet article et pourtant je ne suis maman qu’une seule fois… Mais quand je me rends compte à quel point j’aime non fils (il a 1 an) et que je repense au moment de sa naissance, je me rend compte que cet amour à grandis depuis le premier jour, et qu’il n’était pas tout de suite immense et inexplicable. Parfois j’ai l’impression de ne pas être normale quand j’entends d’autres parler de l’amour infini quelles ont ressentit tout de suite. Du coup ton article me rassure un peu. Merci pour ton blogspot qui est génial et met des mots là où je ne sais pas toujours en mettre.

    • Répondre saea 24/06/2015 à 19:39

      Soria, tout comme toi je n’ai pas eu le « déclic amour inexplicable » à la naissance de ma fille (16 mois aujourd’hui) pourtant maintenant je l’aime de cet amour infini et cet amour a grandi grandi grandi (et j’ai même peur pour le deuxième de moins l’aimer)! Je ne sais si c’est du à la césarienne ou au fait qu’on l’a attendu très longtemps, on si c’est simplement moi qui suis comme ça! en tout cas bizarrement je ne me suis pas sentie anormale par rapport aux autres, avec mon mari on en est venu à la conclusion que les personnes dans notre cas n’osaient pas en parler mais qu’on devait être nombreux… Alors merci pour cet article qui je suis sûre à du rassurer quantité de maman (et papa aussi ne les oublions pas)!

  • Répondre Stéphanie 24/06/2015 à 08:45

    j’ai des frissons à lire ton article… on vient de décider avec l’homme d’essayer de faire le N°2… mais je me demande si je vais aimer le N°2 aussi fort que ma fille, mon tout,l’amour de ma vie…
    avec cet article, ça me rassure dans mes doutes

  • Répondre riviere 24/06/2015 à 10:12

    Larmes a l’oeil! C est très beau…je découvre moi aussi cet amour! Bel article…

  • Répondre amourbbepisio 24/06/2015 à 10:16

    Moi je dis bravo d’avouer que tu es passée par l’étape « je les aime un peu moins » et « j’ai envie de fuir ». C’est pas évident à dire, mais ça rassure dans le sens où on ne se sent pas bizarre ou insensible de ressentir ça, avant le Big Love!

  • Répondre Augmar 24/06/2015 à 10:30

    Bravo et merci pour cet article. Moi aussi les première semaines j’ai pu dire à ma chérie « je crois que je préfère notre fille à notre fils », alors qu’ils sont jumeaux, parce que c’était moins évident, ça me semblait moins viscéral. Même avec des jumeaux, l’amour inexplicable qu’on éprouve pour chacun de ses enfants peut prendre des chemins différents. J’ai été amoureuse de ma fille au premier instant, de manière viscéral, c’était dans mes tripes. Et je suis devenue, petit à petit, amoureuse de mon fils, il y a eu un déclic à un moment, comme toi, mais je ne sais plus quand, ni pourquoi. Et maintenant, je suis comme toi, aussi dingue de l’un que de l’autre, pleinement. Mais cela a pris des chemins différents, et j’en suis consciente, et je l’accepte aujourd’hui après m’être tant torturée à ce sujet.

  • Répondre Gwen 24/06/2015 à 10:32

    Très bel article à montrer à tes enfants plus tard en effet !
    De mon côté, dès le début j’ai aimé très fort mon fils, c’était certain. Mais depuis quelques temps (que je ne saurais quantifier… comme toi) c’est encore plus fort ! Quand je le regarde faire quelque chose de nouveau, quand il me sourit (et ça arrive toute la journée), quand il parle tout seul pendant que je prépare le bib par exemple… j’ai souvent la larme à l’oeil ! Quand je le porte après son dernier bib pour le mettre au lit, c’est fou, mais j’ai envie de le serrer encore plus fort et de crier à la planète entière (ou au contraire de lui chuchoter rien qu’à lui) qu’il est mon amour… Et pourtant, je suis de celles pour lesquelles les mots d’amour ne sortent jamais de la bouche… Je le mange de bisous alors que je n’aime pas les bisous… Bref, je suis folle de mon loulou ! Peut-être est-ce la barre des 4 mois, tu y es aussi non ? En tous cas, c’est beau !

  • Répondre anais 24/06/2015 à 10:32

    Merci beaucoup pour cet article je t’avoue que tu me rassure je suis enceinte de 6 mois de mon deuxième enfant mais on la appris ya trois semaines… du coup bcp de questions se posent, va t on l’aimer aussi fort que notre petite mangue…

  • Répondre La grenouille 24/06/2015 à 10:43

    Bravo pour cet article ! Bon nombre de mamans se pose se genre de question et passent même par ces étapes des questionnement et de doutes que tu décris si bien, sans jamais osé se l’avouer ou en parler…
    Pour ma part, je me suis posée la question de savoir si j’allais aimer ma grenouille autant que ma fille ainée (Elles ont 16 ans de différence…), et j’ai très vite eu la réponse à ma question… <3

  • Répondre Estelle 24/06/2015 à 11:54

    Très bel article, je crois que les enfants on les aime chaque jour bien plus qu’hier et bien moins que demain alors qu’on croyait pourtant les aimer on ne peut plus dès le début…

  • Répondre Mathilde 24/06/2015 à 11:55

    comment ces mots ne pourraient pas parler à d’autres mamans… ne serait-ce que sur les questions que l’on se pose pendant ou avant la grossesse. J’ai toujours eu peur de ne pas les aimer ou que ce soit différent, et en fait je sais bien avec mes 3 filles je les aime d’amour de folie pour toute la vie et jusqu’à l’univers mais c’est différent pour chacune. J’adore <3

  • Répondre Choupi's mum 24/06/2015 à 12:03

    tu me mets les larmes aux yeux. cette déclaration est tellement belle.
    L’amour pour nos enfants est indescriptible et inconditionnel.
    Merci pour ce joli moment de vie partagé avec nous

  • Répondre Céline Poupouille 24/06/2015 à 13:42

    Vraiment très belle déclaration.
    Puis il n’y a pas de honte à avoir quand au doute d’aimer autant chaque enfant. Je crois que l’amour inconditionnel n’apparaît pas forcément comme par magie à la naissance.
    J’ai comme beaucoup le même doute avec notre petit bonhomme à venir, mais je crois que tu nous prouve que le coeur et l’amour est extensible. Alors ça me rassure 🙂
    Gros bisous jolie Lalie!

  • Répondre Mahieddine 24/06/2015 à 13:44

    Ces mots me disent beaucoup…
    J’ai eu la merveilleuse chance d’avoir un magnifique petit garçon c’était le 18 novembre 2013… Le plus beau jour de ma vie ! J’ai passer une année extraordinaire pleine d’amour et je confirme on ne peut imaginer cet amour ! Mon bébé était atteint d’une maladie qui l’a emporté le 14 novembre 2014, mais elle n’a en rien emporté tout cet amour que je lui porte ! Je l’aime a l’infini et je l’aimerai toute ma vie ! Et il y a quelques mois j’ai appris qu’il allait avoir une petite soeur… Et la tout un tas de questions et de culpabilité ! Est ce que je vais l’aimé autant que mon fils et est ce que je vais m’accorder ce droit !? Je n’y ai pas encore répondu… Elle arrivera en fin d’année et je le découvrirai, merci pour cet article je pense qu’il m’enlève un peu de culpabilité et j’espère de tout cœur lui apporter autant d’amour que j’ai pu en apporter à mon bébé d’amour !

  • Répondre Celine 24/06/2015 à 14:12

    Merci d’avoir ecris cet article. Je pense que tu dois en rassurer plus d’une. J’aime ma fille a la folie et parfois j’ai peur de ne pas aimer le 2eme quand il pointera son nez 😉

  • Répondre Nellymastro 24/06/2015 à 14:50

    Superbe article. Tu m’as donné des frissons.
    Et oui tu rassure : les mamans d’un enfant qui se disent « mais jamais je réussirai a en aimer un autre autant », les maman dépassées quibse disent « mais il est ou la l’amour inconditionnel, entre les vomis, les cacas et le manque de sommeil », les mamans qui pensent être seule au monde à penser tout ce que tu as listé plus haut.
    Por moi c’est probablement un de tes meilleurs articles.
    Je vais aller le relire d’ailleurs 🙂

  • Répondre Alice 24/06/2015 à 14:52

    Bien sur que cet article me parle. J’ai vécu exactement la même chose (même si ce ne sont pas des jumeaux et si l’aîné est un petit boy et la cadette une princesse).
    J’avais nommé ça « l’aîné blues ». Certes j’aimais ma fille, mais je préférais mon aîné, qui était si mignon, si en avance, si, si … Et puis, elle a grandi, il a grandi et moi aussi. Rapidement je les ai aimé tous les 2 aussi forts, mais de façon différente.
    Ils ont 7 et 5 ans aujourd’hui (oh my god !) et cet amour continue de grandir et de s’adapter.

  • Répondre Manon 24/06/2015 à 16:51

    Pour le moment je n’ai qu’une seule crevette, mais depuis sa naissance, j’ai super peur d’en avoir un deuxième, j’ai peur de moins l’aimer, de délaisser un peu mon fils, ou ce genre de chose.
    Du coup avant je voulais 4 enfants (oui je suis folle ^^), mais maintenant que j’en ai un, je me dit que j’ai tellement d’amour pour lui que c’est impossible que ce soit pareil pour un autre, du coup je ne veut pas d’autres enfants, je suis pleinement satisfaite avec mon premier bébé sourires.
    Je sais qu’un jour l’envie viendra pour un petit 2ème, mais pour le moment je n’en ai pas du tout envie.
    Ça me rassure de voir que l’amour est le même, même avec un 2ème et un 3 ème (voir plus :p)
    Enfin on verra plus tard, pour le moment il n’a que 4 mois et demi, donc on y est pas encore :p

  • Répondre Tata tricot 24/06/2015 à 16:52

    Bravo
    Bel article!
    Je pense que ouion se dit toute çà .
    Aujourd’hui, j’ai « peur » de moins aimer l’un ou l’autre si on fait un bébé 2 … ca me paralyse.
    Du coup je sens qu’on peut y aller sans peur!

  • Répondre béréboun 24/06/2015 à 22:35

    superbe cet article ! moi je pense que ce sentiment est bien normal et comme tu le dis tu n’avais peut être pas vraiment pris le temps avec eux pour le moment ! moi aussi je me suis posé beaucoup de questions lors de ma 2e grossesse : »et si j’en aimais plus un des deux ?  » c’est horrible mais inexplicable ! et puis finalement en effet un jour on découvre qu’on les aime vraiment autant ! pas forcément pareil (j’ai une fille et un garçon donc les relations avec chacun ne sont pas les mêmes) mais autant et c’est tellement apaisant !!
    ta famille baigne dans le bonheur et l’amour malgré les difficultés d’organisation et de santé que tu rencontres alors continue ainsi, je vous souhaite le meilleur !

  • Répondre Maud Villard 24/06/2015 à 23:26

    J’adore cet article!! J’ai 3 enfants et je les aime à la folie mais pas tous pareil, pas tt le tps pareil et c’est très dur de se l’avouer et de l’avouer à autrui! Donc bravo pour ta confession qui me fait me sentir « normale »! Vive l’amour pour et de nos enfants! Je pense qu’on est pleinement nous même que qd on a la chance d’être parents!!…

  • Répondre boissier sarah 25/06/2015 à 11:47

    J’avoue avoir été bouleversee par tes lignes.. J’attend aussi deux jumeaux garcons pour dans …4-5 semaines et ai un petit mec dejà de 2 ans. autant dire que les similitudes sont indeniables (mono-bi aussi). ces dernières semaines dans mon lit je n’ai fais que penser à CA. je n’arrivais pas à le verbaliser. une peur bleue que tout soit mécanique et pas spontané comme cela a été pour mon premier. merci

  • Répondre GuDu 25/06/2015 à 12:07

    Un très joli message, pour les enfants, mais aussi pour nous, les lectrices/lecteurs!
    Enceinte de mon 2ème (garçon), je n’arrive toujours à imaginer l’aimer autant que mon premier fils, mon tout, mon magnifique, mon extraordinaire. J’ai même encore du mal à me laisser vivre heureuse cette grossesse, tant c’est difficile d’imaginer avoir un autre garçon (qui remplacerait mon premier?! non bien sûr …)
    Alors merci de mettre des mots sur ce qu’on peut ressentir après un premier enfant, ce premier amour inconditionnel oui, cet amour unique, qu’il semble impossible à partager.
    ça me rassure un peu de savoir que oui, cet amour-là, je le vivrai aussi pour mon 2ème petit homme.
    Je réagis sur le fait que c’est venu vers 4 mois pour les bébé Floutch. Pour mon premier ça a été pareil : je l’aimais bien sûr mais pas de ce débordement d’amour dont on entend parler partout (bonjour culpabilité, bonjour mauvaise mère). Les premiers mois, la tête dans le potage, le RGO aussi à gérer, le peu d’interaction des premiers temps… Et puis, 4 mois, le déclic, les premiers échanges, une organisation qui se rôde et la magie opère !

    Un joli article en tout cas, merci 🙂 Et belle vie aux Floutch !

  • Répondre Camille 26/06/2015 à 06:53

    ❤️ Ça veut tout dire rien à rajouter CEtait parfait !

  • Répondre Cécile Lefebvre 29/06/2015 à 12:16

    magnifique article plein d’amour

    ici aussi c’est pareil, j’ai l’impression que j’aimerai toujours + mon fils que ma fille.
    Je pense juste que c’est parcequ’on a + de souvenirs avec lui pour le moment. et que notre fille est encore trop petite pour avoir plein d’interaction…
    depuis qu’elle a 4 mois cela va mieux…

    belle journée

    cécile

  • Répondre Olive Banane & Pastèque 07/07/2015 à 17:29

    ah ce foutu apprentissage de la vie de maman quand meme
    et on finit de TOUTES manières en chamallow

  • Répondre CaptainDandelion 13/07/2015 à 13:07

    On est en de mettre en route n°2 (pourquoi pas 2 et 3 comme toi ? ça nous irait aussi).
    Ma seule crainte c’est d’aimer moins le suivant que mon Minipouce (10 mois) qui est le soleil de ma vie.
    De ne plus assez m’occuper de lui parce que le suivant serait un bébé trop mignon et que j’adore les tout-petits.
    Bref, très peur d’aimer l’un plus que l’autre.
    Merci de ton article… il m’a rassuré !

  • Répondre Melimelou 14/09/2015 à 21:56

    Article tres touchant l’autre soir justement je pe sais a ca , j’aimerais dans 1 ou 2an avoir le 2eme mais comment est ce possible de l’aimer autant que j’aime ma fille de 10mois ?!!! Je l’aime plus que tout je pense a elle du matin au soir quand elle dors je regarde ses photos j’ai envi de lui faire des bisous toutes les secondes quand je pense a elle j’ai mal au ventre tellement je l’aime ca me fait pleurer!! Bon jsui peut etre un peu taree sur les bord aussi 😉 enfin bref tres bel article

  • Quelque chose à dire ?

    %d blogueurs aiment cette page :