Du bla bla

TDAH à plus de 30 ans

08/10/2021

On le sait, c’est la mode d’avoir des maux avec des lettres… 
HPI étant le plus à la mode évidemment 😛 

Mais bon j’ai été testée par une neuropsy, je ne suis pas du tout HPI ^^

Mon QI est à 110 donc « loin » des 130 😛 
Avec mention spéciale pour ma mémoire en carton qui m’a fait plomber mon score vu que j’ai eu 94. 

AH AH 

Mais t’inquiète j’ai quand même eu mon lot de lettres stylé pour me qualifier. 

TDAH … 

Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité. 

Sauf que moi j’ai pas le côté hyper activité en mode handicapant. 
Non j’ai la version « avec prédominance inattentive » ou un truc du genre… 

Ouais tu comprends mieux pourquoi je perds tout le temps mes clés quoi ^^

J’ai mis quelques temps à l’avouer par ici.
Si je n’ai aucun soucis à le dire à mon entourage, 

(En vrai je le dis à tout va car ça me fait marrer), 

J’ai mal au ventre de le dire ici où je sais qu’il n’y a pas que des gens bien intentionnés et que les raccourcis sont vite faits… 

Mais qu’est ce que ça veut dire concrètement ?
Eh bien je vais être honnête je ne sais pas tout encore car je n’ai pas lu entièrement mon bilan 😛

Mais faut pas être sortis de St Cyr pour comprendre les grandes lignes. 

Depuis toujours je me sens différente sur certains points. 
Et ma capacité à faire certaines tâches a toujours été compliquée.

Concrètement, mon cerveau ne fonctionne pas comme la majorité des personnes…

Bon en vrai mon entourage l’avait bien compris depuis un moment que j’étais chelou ^^
Hypersensible ça ma précédente psy avait déjà mis le doigt dessus mais hypersensible et TDAH ça fait déjà 2 / 3 des trucs à la mode ;P 

Mais bref, en gros les symptômes qui m’ont fait me faire tester étaient : 

  • Je décroche régulièrement de conversations sans m’en rendre compte et c’est une horreur pour mes proches (oui parce qu’au travail je me mets une pression monstrueuse pour ne pas le faire mais je vous assure que ça me coûte). 
  • Je ne me rappelle jamais d’où je pose mes affaires, 
  • J’ai du mal avec les relations sociales parfois (souvent ?)(je peux paraître très sociable en story mais la vérité c’est que peu de monde rentre vraiment dans ma sphère), 
  • J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer à l’école, j’ai toujours détesté ça d’ailleurs …
  • L’anxiété, 
  • Le fait de ne pas toujours tenir en place, avoir toujours les mains ou les pieds en mouvements, 
  • Difficulté d’organisation, 
  • L’impatience… Je vous assure que niveau défaut celui ci est dans le top 3 … 
  • L’impulsivité, et surtout quand je parle et ça me joue bien des tours d’ailleurs car je suis très transparente et direct. Je suis l’horreur de mes potes quand ils tombent sur moi au secret Santa… Je ne sais pas faire semblant. 
    Je dis bien trop ce que je pense sans toujours penser aux conséquences que je dois gérer après… 

Il y en a pleins d’autres après que je raccroche chaque jour au TDAH mais ces aspects là étaient les principaux qui m’ont fait me dire « Bon y’a un truc là ». 

Et il y a quelques années, avec le stress du boulot cela devenait limite pour mon mari. 

Car oui c’est lui qui le subit le plus. 
Si au travail je me connais et je décharge les missions que je sais typiquement où je bute comme l’administratif et la compta, que mon emploi du temps est partiellement géré par mon équipe et que j’ai des post it partout pour ne pas zapper les choses importantes. 

A la maison c’était tout autre. 
C’est le bordel. 

Et depuis plusieurs mois je voyais Antoine s’épuiser avec moi. 
De plus en plus de « je te l’ai dit hier, tu m’as pas écouté ou quoi ? », 
Et vraiment de mon côté j’avais genre mais ZÉRO souvenirs… 

Des « tu m’écoutes là ? » à répétition, 
Des claquements de doigts devant mes yeux pour me ramener… 
(Spoiler : ARRETEZ DE FAIRE CA !)

Souvent je le disais à mon entourage « Je suis désolée, tu m’as parlé, je t’ai entendu mais mon cerveau n’était pas branché j’ai aucune idée de ce que tu viens de me dire »… 

Cette sensation que je décris si souvent, surtout dans les pics de stress. 

D’ailleurs je l’ai si souvent expliqué quand on rigole sur mon permis par exemple. 
J’ai passé 8x le permis pour rappel… 

Oui oui tu ne rêves pas c’est possible. 
Mais je suis têtue t’as vu, et je l’ai eu !

Mais chaque fois qu’on me demande « Mais pourquoi tu l’as autant loupé ! », 

Je répondais toujours la même chose : 

« Mais en fait je ne suis pas là le jour de l’examen » 
« C’est comme quand t’es à l’école, tu sais que ton prof te parle, tu l’entends en bruit de fond mais t’as aucune idée de ce qu’il raconte même si tu le regardes ». 

Voilà ce que j’ai vécu à chaque fois … 
(Oui oui même la dernière fois car à la fin ils me l’ont donné hein… On dit merci ma monitrice d’auto école qui je pense n’y est pas pour rien) (Marie Claire t’es dans mon cœur pour toujours). 

Et puis un jour, mon stress était au max du max et mon cerveau il m’a dit « pars devant j’arrive plus tard ».
Et là j’ai compris qu’il me fallait de l’aide car il voulait pas revenir le frère.

Bizarrement, j’ai toujours senti qu’il y avait un truc en plus (ou plutôt en moins ^^), 
J’ai toujours eue cette impression de devoir trimer plus que les autres pour me concentrer. D’être la seule à décrocher si souvent à l’école par exemple. 

Ce que les gens prennent pour de l’arrache est en fait dû à mon cerveau qui fonctionne de manière aussi chelou que mon prénom quoi… 

C’est comme Coralie mais sans le C, 
Ben moi mon cerveau c’est pareil, 
C’est comme beaucoup de cerveaux aussi commun que le prénom Coralie et ou Aurélie dans les années 80 / 90 mais sans la partie la plus emblématique quoi ^^
Sans l’attention, la sociabilité, l’organisation, la patience ^^

Mais alors ça me change quoi de le savoir ? 

En vrai ? 
Tout et rien en même temps. 

Au final j’avais compris depuis un moment que mon cerveau ne fonctionnait pas comme tout le monde et j’ai réussi à mettre en place des stratégies pour moins en pâtir au boulot. 
Et puis si je le veux vraiment mon cerveau arrive à aller au delà de tout ça et faire les choses bien hein. 
Juste ça me demande bien plus d’efforts qu’aux autres. 
Et puis l’hyperactivité et mon caractère combatifs font que je peux me mettre a 2000% sur certaines choses et être en automatique un bon moment et donc rattraper mon retard quand j’en prend efficacement !

C’est d’ailleurs pour cela que je n’avais pas trop envie d’en parler au départ. 
Je n’avais pas envie de mettre en doute mes capacités à travailler et tenir mon entreprise. 
Mais ne vous inquiétez pas, tout va bien je gère ma société hein. 
Enfin MES sociétés et les 3 tournent bien. 

Et surtout j’ai embauché des personnes absolument pas TDAH et donc tout est hyper cadré ^^

Mais c’est aussi pour ne pas trop stigmatiser les gens que j’avais envie de l’avouer. 
TDAH peut parfois avoir des connotations de « cas soc » ou encore d’enfant dont on ne pourra rien faire. 
Et pourtant… 

J’ai fait mes études jusque la licence, ce fut une épreuve oui mais j’ai tenu, j’étais 1ère de ma classe de la seconde à la terminale en pro (non parce que j’étais la dernière en générale vu que ça ne m’intéressait pas et là pour le coup mon cerveau il a dit « Tchao les mecs je me casse 1 an »). 
J’étais dans les 3 premiers durant mon BTS et pourtant là je retournais en général en sortant de Bac Pro, 
Et je ne sais plus pour ma licence mais tout s’est bien passé aussi ^^
(Même si l’assiduité à l’école fût chaotique et mon rapport au conflit bien trop fort.
J’ai réussi ma scolarité par défiance, pour prouver aux gens que j’en étais capable malgré le fait qu’on m’ait toujours dit l’inverse. Prouver à mes profs qui me disaient que les études c’était pas pour moi et que je n’irais jamais au delà du bac…).

Le tout en bossant tous les étés, en cumulant avec des jobs étudiants, en faisant des semaines de 45h pendant les vacances scolaires (vendeuse chez IKKS du lundi au vendredi et caissière chez Cora le samedi voire le dimanche aussi en décembre). 

J’ai aujourd’hui 3 sociétés, une SARL avec 9 employés, une autre ou je suis solo et 1 holding.
Ici aussi montées à la base par défiance, pour prouver à mon père biologique que je n’étais pas “l’opportuniste” qu’il sous entendait et que je n’avais pas besoin de lui pour réussir.
Mais rassurez vous ici aussi, je n’ai plus rien à lui prouver et je continue de chérir ma société pour prouver maintenant qu’on peut être mère, femme, entrepreneure, TDAH et créer de l’emploi !
(Bon par contre je prouve aussi que je ne peux pas être partout, qu’il faut être bien entourée et mon ménage c’est le bordel :P).

J’ai 3 enfants et même un mari 😛 
(Aucune défiance ici, juste une contraception compliquée mais jamais regrettée ^^).

Alors malgré tout j’avoue que des fois je me dis « Bon ça va, j’ai peur qu’on me juge mais j’ai quand même toujours tout donné malgré tout ».

Mais de le savoir, de mettre des lettres sur mes maux ça me permet de mieux appréhender. 
De me forcer à utiliser des outils pour ne pas laisser le TDAH trop impacter ma vie, mon quotidien, mon travail, ma famille… 
Depuis que je le sais je pense que je suis encore plus dure avec moi parfois et moins d’autres.
Je me force à ne pas juste dire “c’est comme ça je suis TDAH” mais plutôt “Je vais prouver que c’est pas grave et qu’on peut faire autant”.

Alors maintenant, vous le savez mais je l’écris ici. 
Je suis TDAH mais ces 4 lettres ne me définissent pas entièrement, 

Je suis rassurée que me sociabilité un peu compliqué s’explique enfin, 
Rassurée de ne pas avoir Alzheimer mais juste un trouble déficitaire de l’attention, 
Et contente de me dire que malgré tout, quand on veut, on peut et que professionnellement j’ai réussi à amorcer de chouettes choses en étant TDAH. 

Alors voilà, 
No panic si demain on vous sort que vos enfants sont TDAH,
Il y a des gens qui le vivent très bien et qui arrivent à avoir une vie épanouie.  
Testez vous si ces mots et ces maux résonnent en vous,

Et surtout, ne stigmatisez pas les autres <3 

Chaque cas est unique et nous nous devons de respecter chacun. 

Ah oui et pitié… Arrêter de nous identifier à une particularité d’une personnalité.
Désolé mais “maman d’un TDAH” en bio ça me fait juste grincer des dents…
Vous créez la stigmatisation.
Je trouve bizarre cette mode de vouloir mettre tout le monde dans une case.
Spoil : Tout le monde en a une mais c’est pas pour autant qu’elle nous définit à 100% !
Evidemment ce n’est QUE MON AVIS mais j’avoue je ne pense pas que j’aurais été aussi combative si ma mère s’était juste définie en “maman de TDAH”…
Et bon oui, mes enfants ont des lettres super cools a accoler à mon pseudo si besoin mais ils ne sont même pas au courant.
Bref c’est un autre débat donc je m’égare.

Je vous embrasse, 
Lalie 

Vous Pourriez Aussi Apprécier

3 Commentaires

  • Répondre Aurelie R 08/02/2024 à 21:50

    Merci d’avoir poser ses mots!
    En te lisant je ne me vois pas moi mais ma fille de toute juste 10 ans. Ses maîtresses me font comprendre depuis quelques années qu’il y a un problème et que je devrais la faire tester. Mais je n’ai pas envie de lui coller une étiquette !!! Elle est comme elle est avec ses défauts mais aussi ses qualités supra développer.
    Je ne suis pas là maman d’une TDAH, je suis juste sa maman.
    Encore merci pour tes mots, ils m’ont rassurés.

  • Répondre Magali 08/02/2024 à 21:55

    Sujet hyper intéressant que je ne connaissais que de nom… J’ai beaucoup appris grâce à toi. Merci Lalie de t’être confiée ! Ça aidera beaucoup de personnes y compris toi peut-être

  • Répondre Laulo 09/02/2024 à 06:04

    Merci d’avoir partagé ton ressenti sur ce sujet passionnant! (Et je kiffe définitivement toujours tes articles et les gifs…)

    Le plus important au delà des “lettres” c’est de se connaître soi et de mettre en place des stratégies de compensation efficaces sans pour autant s’épuiser 🙂
    Le burn out des atypiques est bien plus fréquent, les pathologies associées variées (oui on dit commorbidités mais c’est moche…).
    Pas besoin de cases, diagnostiques etc sauf si c’est pour mieux se connaître et mieux accompagner ses enfants.
    Chez nous, tous neuro-atypiques, on le sait maintenant, mais avant de voir le décalage de mes loulous et leur copains, je n’avais jamais imaginé être TDAH (inattentive, avec palme d’or de la procrastination) ni même TSA… ma mission est de leur éviter les plus grosses embûches ou du moins être avec eux pour les dépasser.

  • Quelque chose à dire ?