Vie de Mère

Celle qui avait pleuré

17/09/2015

Cette nuit j’ai pleuré.

Oui je te fais même pas de suspense,
Je te dis la fin du livre alors que tu as même pas lue la préface.

Cette nuit à minuit surement,
BébéLou dans les bras,
J’AI PLEURÉ.

Pleuré de fatigue,
Pleuré de lâché prise,
Pleuré de ras le bol,
Pleuré et perdu pied.

C’était un peu un monde parallèle en fait.
J’ai commencé par quelques larmes et puis…
PAF, impossible de m’arrêter.

Depuis un moment,
Les garçons ne dorment plus la nuit.
Depuis plus de 2 semaines,
Les garçons sont malades pour couronner le tout.
Depuis bientôt 3 mois,
Je compte les nuits complètes pour ma part sur les doigts d’une main.

Souvent on parle du manque de sommeil,
Souvent je lance un
« Non mais moi quand je suis fatiguée je pleure pour rien comme les enfants »
Et c’est vrai,
Je vais pleurer devant les infos plus facilement,
Je vais avoir des larmes devant une série bidon,
Je vais être émue beaucoup plus facilement.

Mais cette nuit ce n’était pas ça.

Cette nuit j’ai pleuré.
Cette nuit j’ai perdu pied.
Cette nuit j’ai été inconsolable.
Cette nuit j’ai pleuré comme jamais je n’avais pleuré pour mes enfants.

Pourtant,
Ce n’est pas un burn out du tout.
J’aime mes enfants à la folie,
Les journées se passent très bien,
(OK changer des cacas c’est pas ma passion mais je suis heureuse d’être avec eux)
Ma vie me convient,
(Enfin avec plus de sous ça irait mieux)
Mais la nuit…

La nuit c’est ma 2ème journée,
La nuit mes enfants sont des monstres.
La nuit c’est ce moment d’angoisse.

Non,
Non, je ne me repose pas,
Je suis jamais sereine.
Qui se réveillera en premier ?
A quelle heure ils vont commencer ?
Est ce que je vais réussir à le rendormir avant qu’il ne réveille son frère ?
Est ce que le 2ème va se réveiller dans 5 min ? 1h ? 2h ?
Est ce que je vais réussir à me rendormir ?
Est ce qu’il a faim ? Soif ? Peur ?

La nuit,
Je n’ai pas la même assurance.
La nuit,
Je n’ai pas le même calme.
La nuit,
Je n’ai pas le même vocabulaire…

Oui, j’ai déjà demandé à mes fils de 6 mois de « la fermer »,
Oui, j’ai déjà confié à mes fils de 6 mois qu’ils me faisaient « chier »,
Oui, je suis consciente que c’est tout sauf intelligent comme réaction.

Mais cette nuit,
C’était la fois de trop,
Un bébé qui ne dort toujours pas à minuit c’est pas si terrible à la base…

Mais j’ai pas pleuré pour cet instant là.

J’ai pleuré pour les 6 derniers mois ou je n’ai pas pleuré.
J’ai pleuré pour toutes les fois ou je ne sais pas quoi faire.
J’ai pleuré et je ne l’ai pas vu arriver.
J’ai pleuré et j’étais inconsolable.

C’est dur de l’avouer et pourtant j’en ai besoin.
Cette nuit j’ai pleuré.

Je ne suis pas une mère extra ordinaire avec un calme déconcertant et un moral d’acier.
Je suis cette mère qui pleure parfois.

Avec du recul ça m’a fait du bien,
OK, le recul est pas grand.
Mais ce matin je m’attendais à pire.

J’étais perdue de cet épisode.
Je me suis posées pas mal de questions.

Est ce que je fais un BurnOut ?
Ce mot tellement « à la mode »,
Ce mot aussi « cool » que le « babyblues » peut l’être.
Est ce que c’est sain d’avoir pleuré avec mon fils dans les bras ?
Est ce que je n’ai pas sur réagi ?
Après tout il n’était que minuit (même si la nuit d’avant été quasi blanche)…
Est ce que je suis normale de les détester autant la nuit ?
Est ce que je ne grossi pas les faits ?

Et puis j’en ai vite parlé à des amies,
Celles devant qui tu n’as pas honte de te confier,
Celles dont tu sais que tu ne seras pas jugée,
(Celles que toutes les mères n’ont pas toujours la chance d’avoir)
Et j’ai vu que plusieurs m’ont confié l’avoir déjà fait.
C’est triste de se rassurer d’entendre tes amies te dire qu’elles sont faibles parfois.

Et puis finalement,
Pourquoi devrait on avoir « honte » de pleurer ?
Nous sommes nombreuses à clamer que nous ne sommes pas des mères parfaites.
Je fais souvent des erreurs,
Du chantage au Babybel,
Des Peppa Pig pour la calmer,
Je cris parfois plus fort que je ne le devrais.

Mais rare sont celles qui assument leurs larmes.

Cette nuit j’ai pleuré.

J’ai pleuré de ne pas toujours réussir,
J’ai pleuré de fatigue physique,
J’ai pleuré de fatigue morale,
J’ai pleuré pour évacuer.

Cette nuit j’ai pleuré.

Et si toi aussi des fois tu pleure pour des raisons similaires,
Penses à moi.
Tu n’es pas seule.

Cette nuit j’ai pleuré,
Mais ce matin j’étais toujours cette mère raide dingue de ses enfants.
Ils m’en font voir oui,
Mais jusque l’infini, je les aime à la folie.

Cette nuit j’ai pleuré et je pense que ça nous a fait du bien à tous.

maman floutch

Vous Pourriez Aussi Apprécier

79 Commentaires

  • Répondre Aude Cesard 17/09/2015 à 06:10

    Très belle article. Tu as tres bien résumé mes nuits en ce moment
    Bon courage c’est très dur mais ça finira par aller mieux…

  • Répondre pichard 17/09/2015 à 06:24

    Tu sais mon fils a fait ses nuit à 4 mois mais il ce réveiller toujours la nuit pas pour manger mais juste pour remettre la tétine ou un réveil agité mais il se réveiller quand même et tous ça a duré jusqu’à ses 16mois! Je veux pas te faire peur, mais je vais te dire que y avait plein de fois où j’ai craqué moi aussi ou plus de patience quand des fois obligé de le prendre car il se calmé pas. Mais maintenant à 22mois ça va c’est au couché qu’il angoisse mais on a trouvé son rituel pour aller au dodo!
    Tout ça pour te dire que je te suis j’ écrit jamais car comme tu le vois je fais pleins de fautes d’orthographe mais j’avais besoin de te dire et de te rassurer que tu a le droit d’un cracage( je sais pas si ça s’écrit comme ça) de pleurer en plus ça ta fait du bien tous le monde craque .. Voilà j’espère que ça va te remonter le moral. On peut voir que t’es loulous ne manque pas d’amour et c’est des bébé heureux! Passe une bonne journée même si sur Clermont c’est pas la joie en ce moment avec la pluie!

  • Répondre cottiny 17/09/2015 à 06:46

    Bonjour, je commente pour la 1ère fois votre blog que je lis depuis quelques temps. MERCI ! De partager ces moments difficiles. J’ai une petite fille de 3ans et des jumeaux, 2 garçons de 3mois, et c’est dur ! Les moments de pleurs font effectivement beaucoup de bien pour évacuer fatigué et tensions. Merci ! Bonne journée Cécile

  • Répondre justine 17/09/2015 à 06:47

    Moi aussi ça m arrive. Et je culpabilise a mort!!! Mais voila c est nécessaire parfois. Et je ne crois pas que tes bébés t aiment moins au contraire. Tu leurs dit que tu n es pas parfaite ce qui leurs permettra à leur tour de ne pas l être sans pression ni culpabilité. Et puis tu les aimes tant ils le sentent bien. Et moi je te trouve extraordinaire de gérer tes trois petits bous et de sortir avec eux partout (et avec le sourire en plus). Allez courage pour les nuits difficiles

  • Répondre Noemie 17/09/2015 à 06:51

    Bel article encore … Pleurer oh oui Ca mest arrivé. Dire a mon fils quil « Fait’chier » Ca m’est aussi arriver et meme si je savais que c’était num et bien Ca sortait. 5 mois et il continue de nous reveiller toutes les nuits pour la tétine laiq Ca ce nést rien par rapport a ses 2-3 premiers mois alors on attend que c passe ! Mais pleurer oui ça arrive meme si on les aime fort. Et la nuit encore plus que le jour…ce sentiment de solitude, cette envie de dormir suremént ….

  • Répondre nelly 17/09/2015 à 06:52

    Je te comprends très bien. J’ai pleuré plus d’une fois car je n’en pouvais plus (et ça arrivera encore ). J’aime mes filles (elles ont 20 mois et 5 ans) mais le sommeil et elles ça fait 2. Je me suis couchée plus d’une fois avec l’angoisse de savoir comment allait se passer la nuit. En plus avec ma dernière les journées aussi sont compliquées. Bon courage en tout cas

  • Répondre Chauvet 17/09/2015 à 06:52

    J’ai eu la même réaction que toi aux 6 mois de mes jumeaux et même parfois maintenant a 3 ans il m’arrive de craquer. Nous ne sommes pas des robots et ça fait du bien de lâcher parfois.

  • Répondre zaragoza 17/09/2015 à 07:03

    Plein de courage qd mes jumeaux ont arrêté de manger la nuit ils ont qd mm continué de se réveiller jusqu’à 2ans passé et encore cette nuit ma fille 3ans a fini dans mon lit . Presque 800 nuits de coupées je te jure que je sais pas comment je tiens mais en fait on tient. Par contre évidemment j’ai perdu mon travail ça c’était sûr .. bon courage vraiment

  • Répondre poupette 17/09/2015 à 07:05

    Pleurer c’est sain. C’est dur mais sain.
    Bon courage pour les nuits !

  • Répondre Laurianne 17/09/2015 à 07:23

    On y passe toutes… C’est les nerfs qui craquent.. N’as tu pas une maman ou belle maman dans le coin qui pourrait prendre le relais le temps d’un week-end ? Que tu dormes un peu.. Sinon que mangent ils? Des bibs? Le sein? Des purées ? As tu essayé le lait épaissi? Moi depuis le soir ou je lui ai donne ma grande a fait ses nuits…
    Courage en tout cas tu n’es pas seule, puis ça soulage des fois de pleurer! Bon ok ça bouche le nez aussi 😀

  • Répondre ls 17/09/2015 à 07:27

    mon fils , joie joie joie…. faisait ses nuits à 2 mois…. IL S’EST VENGE APRES…… vers 1 an c’était 1 ou 2 fois par nuit…. vers 18 mois…. c’était toutes les heures…..je tombais… et une des nanas de la crèche m’a conseillé l’ostéo…. j’y suis allée… radical…… une manip et fin du lait de vache le soir (les acidités le réveillaient) lait de riz et voilà……….
    courage

  • Répondre NATALI NA 17/09/2015 à 07:31

    Moi c’était hier soir. Et j’en ai qu’une. Alors non je ne te comprend pas. Mais je te soutiens à un milliard et plus de pourcent. On est pas des machines alors on faiblit parfois…. Souvent… Bref ! On respire… Pète un coup et on repars !
    Que ta journée soit agréable

  • Répondre gaelle e 17/09/2015 à 07:31

    La nuit ce moment ou tous devient plus compliqué,plus triste,plus deconcertant,plus angoissant pour les bébés et les parents….
    Moi aussi je pleure souvent la nuit de fatigue,de lâcher prise… Face à un bb inconsolable faim,mal au ventre angoisse….. Moi je veux juste dormir!
    Mais je pleure aussi le jour …oui oui souvent même trop souvent en ce moment .
    Je suis dans l’attente d’examen médical de bébé et bien sur hôpital oblige ….personne est jamais dispo pour donner des infos et il te laisse dans l’attente… Une attente qui parait interminable …je relativise bcp car mon bébé va bien .Mais il doit ce faire opérer . Point final on ne nous en dit pas plus….. Donc oui moi aussi je lâche prise et pleure après ça va beaucoup mieux …
    Plein de courage pour ces nuits difficiles…archi dur….

  • Répondre Nathalie 17/09/2015 à 07:44

    Très beau texte, je m’y retrouve à 100%, ayant vécu cela avec mon grand…… L’angoisse de la nuit c’est juste horrible et en plus bébé le sent et on rentre dans un cercle vicieux. Jusqu’au moment où j’ai dit STOP ✋ et où j’ai demandé à zhom de se lever (ce que j’en faisait pas avant car il se lève hyper tôt) Et petit à petit, bébé s’est calmé, j’ai récupéré minutes par minutes les montagnes de sommeil manquant et on a repris un rythme normal.

  • Répondre Mumnours 17/09/2015 à 07:54

    Moi aussi j’ai pleuré et pas que la nuit… Moi aussi je regrette certaines de mes paroles, 5 mois sans une seule nuit complète ça pique un peu.
    Je dois dire que je t’admire, des jumeaux à gérer ainsi qu’une petite fille, tu as bien le droit de craquer !
    Allez courage on finira toutes par s’en sortir …

  • Répondre Vanessa 17/09/2015 à 08:20

    Très belle article je me retrouve dans ton article j’ai trois enfants que j’aime plus que tous même c’est pas facile tous les jours

  • Répondre Betty 17/09/2015 à 08:27

    Je me reconnaît tellement ….

  • Répondre happyjoliefamily 17/09/2015 à 08:33

    Tu as eu raison de lâcher prise. La nuit tout est plus angoissant car on manque cruellement de lucidité, on sait que le médecin et la pharmacie sont fermés, on jongle avec la fatigue. J’ai deux enfants de 3 ans et presque 3 mois. A l’arrivée de mon premier j’avais l’impression que l’on m’avait coupé un bras, a l’arrivée du second j’ai eu l’impression que l’on m’avait coupé l’autre bras ..plus une jambe ! Ce que tu vis la et sur-humain: 3 jeunes enfants pour deux mains ! Wondermum est une connasse elle aussi , nous avons tous nos petits moments dont nous ne sommes pas fières (hier bébé 2 s’égosillait, je n’en pouvais plus j’ai passé l’aspirateur pour ne plus entendre ses pleurs …et ca l’a endormi qui l’aurait cru …). As tu la possibilité de te faire parfois aider (maman, aide ménagère …?) Avant que bébé 2 arrive je me suis assurée que mon mari avait bien saisi que nous allons en ch*** pendant un an …Tiens bon, ils vont grandir (et dormir!) ces petits !

  • Répondre mometbeauty 17/09/2015 à 08:35

    Ça m’est arrivé aussi… Je suis seule avec ma fille de 6 mois, j’ai perdu mes deux meilleurs amis et ça a été très dur et j’ai pleuré aussi beaucoup trop de fois à mon goût devant elle… Et le de mi-juillet à fin août elle ne dormait pas la nuit, et je pleurait tout le temps. Et je lui ai aussi dit plusieurs fois même de se la fermer et qu’elle me faisait chier et même qu’elle était vilaine avec moi… Sauf que je n’avais pas vraiment d’amis à qui en parler mais heureusement j’ai de la chance d’avoir une maman en or qui me l’a prise pendant ses vacances, pendant presque 1 semaine et même si j’attendais ce moment avec impatience beh une fois qu’elle était plus là elle me manquer… Il n’y a que nos enfants qui peuvent nous faire ça, nous pousser à bout mais que l’on aime d’un amour inconditionnel malgré tout… Courage ça va aller, ça passera et ça ne sera plus qu’un « mauvais souvenir »… 🙂

  • Répondre Cindy 17/09/2015 à 08:50

    Co

  • Répondre Cindy 17/09/2015 à 08:53

    Comme je te comprends ! J’ai déjà demandé à ma fille de la fermer la nuit car je n’en pouvais plus !
    Et j’ai déjà pleurer avec elle dans les bras … On est pas faible on est humaine

  • Répondre Anais Claudel 17/09/2015 à 08:53

    Qui n’a jamais pleuré, avec bébé dans les bras, sans pouvoir s’arrêter, sans même savoir vraiment pourquoi ? Que celles a qui ca n’est jamais arrivé nous jette des pierres (pas trop grosses s’il vous plaît, les cailloux c’est bien aussi!). En étant maman nous sommes des boules d’hormones et d’émotions prêtes à exploser…normal de pleurer, de joie, de tristesse, de peur, de fatigue…t’es juste une super maman et aujourd’hui tu viens de déculpabiliser plein de super maman! Merci !

  • Répondre Stephie66 17/09/2015 à 08:55

    Idem que toi , craquer , ça fait du bien et la journée c’est reparti. Moi j’en suis à appréhender la nuit à savoir combien de temps je vais dormir, si une de mes juju va se réveiller ( c’est toujours la même qui se réveille pour la tutu ) , et pour ne pas qu elle réveille l autre j’y vais vite lui remettre et ça ça peut être 10 ou 15 fois dans la nuit. C’est dur . Je rêve d’une nuit complète.

  • Répondre loonabella 17/09/2015 à 09:04

    Bel article oui nous sommes pas mal dans le même cas que toi mais qui n’assument pas… En tout cas c’est tout à fait normal moi mon dernier aura deux ans en Novembre et ça ne fait pas longtemps qu’il fait ses nuits alors des crises de nerfs et de larmes j’ai donné aussi donc je te comprend. Essai de voir pour prendre de l’homéopathie pour toi et tes enfants peut-être que ça vous ferez du bien. Bisous et bon courage.

  • Répondre Chachou 17/09/2015 à 09:11

    Merci de te rendre humaine ! Je n’ai pas de ces amies qui disent la vérité et tt le monde me dit que je devrais faire ci ou ça pour que cela se passe bien et ttes les nuits c’est pareil ! Une chose est sûre c’est que pour le moment un deuxième enfant c’est niet ! Je suis trop fatiguée, j’ai trop de sommeil à rattraper… Alors parfois, tout comme toi, je craque… Souvent le week-end, quand mon mari est là.. La semaine, il rentre très tard donc je dois me débrouiller tte seule et ça va… Mais le week-end, j’ai parfois envie de lui mettre sa fille ds les bras et partir loin loin loin..
    Ça ne dure que 5 min car ds ces moments elle se met à hurler et les voir ts les deux souffrir est insupportable… Lui, ne mérite pas que je lui refile sa fille qui ne va pas bien et elle, ne mérite pas qu’on la jette comme un vulgaire paquet… Alors je pleure un bon coup, je remets ma cape de super maman et tout va bien… Jusqu’au prochain week-end… Ma fille va avoir un an demain et ne dort toujours pas la nuit…

  • Répondre sushiblond 17/09/2015 à 09:21

    C’est une des choses qui m’a fait te suivre : tu dis les choses sans retenu !
    Et j’aime ça !
    Attention, je n’aime pas ton manque de sommeil, ta fatigue extreme et des gros mots aux garçons, non : j’aime que tu balaye d’un coup de main tous ces tabous et préjugés !
    J’espère de tout coeur que ça ira vite mieux !

  • Répondre Lapoupinette 17/09/2015 à 09:21

    Bonjour. Je pense que ton article fait écho à bcp de maman. Dont moi! C’est courageux de ta part de te dévoiler ainsi…je trouve qu’il est assez tabou de parler de ces moments qu’on trouve si difficiles, alors que oui nous avons de la chance d’avoir de beaux enfants en bonne santé.. (et c’est bien vrai qu’on a de la chance!) Mais parfois(et bien souvent la nuit) c’est très difficile. La nuit..Le seul moment qui n’appartient qu’à nous…et à nous seule. J’ai craqué il n’y a pas si longtemps avec ma puce de 2 mois . Elle prenait son dernier bib vers 22/23h et ne s’endormait pas avant 1h30 2h…Le matin debout 7h30 pour la grande…j’avais des nausées tellement je me sentais épuisée. ..et idem à lui dire des mots pas sympa et à sentir mes gestes plus fermes alors qu’elle n’avait que 2 mois…. (pas de maltraitance, pas d’inquiétude!) Mais moi qui aime tant mon bébé et qui suit si bienveillante envers elle, je ne me reconnaissais pas… bref… Le matin, même fatiguée. C’est bcp plus facile à gérer. .. je pense que tu as bien fait de pleurer, de lâcher ce que tu devais lâcher. Et ce même avec ton bébé dans tes bras..nous ne somme pas des Wonder mum…ils ont le droit de sentir nos failles…
    Allez bon courage pour les nuits…. (ici ça va bien mieux! Pourvu que ça dure!)

  • Répondre Chloé 17/09/2015 à 09:21

    Je n’ai qu’une chose à dire MERCI. Merci en majuscule. Merci. Je crois que j’avais besoin de savoir que je ne suis pas seule. Merci.

  • Répondre Milie_MW 17/09/2015 à 09:22

    Pas facile de gérer les nuits et la fatigue. Dis-toi que tu te vengeras sur eux quand ils seront ados 😉

  • Répondre Aurore 17/09/2015 à 09:23

    Mon fils a 2 ans et demis et mes nuits sont pire que quand il avais 6 mois depuis qu’il est propre qu’il ne met plus de couche je me lève 3 voir 4 fois entre minuit et 7 heures et je ne peut pas dormir avant car la plupart du temps à minuit je suis pas encore rentré du boulot. Alors moi aussi des fois j’ai envie de pleuré tellement je suis fatigué. Mais le lendemain matin on y pense plus .

  • Répondre laventuredestriples 17/09/2015 à 09:27

    Que dire….
    Que ton texte est superbe.
    Que je me retrouve à 200%
    La nuit j’ai été terrible, je n’ai pas été moi même.
    La privation de sommeil est une torture….Et on la vie tout les jours !
    Nous aussi les 3 petits monstres sont malades après rhumes sur rhumes maintenant c’est diarhées….

    Pour le sommeil, Alix reste le maillon faible. J’ai vu une dernière émission des maternelles et c’est deux derniers jours j’ai pris distance par rapport au sommeil de ma fille.
    Je lui ai dit que je lui fait confiance, que cela arrive qu’elle se réveille la nuit mais que doudou est là pour aider à se rendormir….Bon elle a 18 mois c’est une autre étapes aussi….
    Toujours est-il que elle dort depuis deux jours !

  • Répondre maman Rite 17/09/2015 à 09:33

    Ce que j’aime chez toi c’est que c’est comme chez beaucoup de monde …sauf que toi tu le dis et ça fait du bien ! merci !

  • Répondre julliatf 17/09/2015 à 09:44

    Merci.

  • Répondre Tao 17/09/2015 à 09:49

    Je me reconnais tant dans ton article … je craque je pleure puis après je m’en veux !!! Pareil il faisait ces nuits et depuis quelques mois il ne les fait plus ….mais bon mon plus grand à 7ans et il fait ces nuits que depuis ces 6 ans . Je sais à quoi m’y tenir lol …. courage maman floucht tu n’es pas seule et tes 3 enfants sont magnifiques quel plaisir de voir leurs bouilles et de te lire

  • Répondre Kathy 17/09/2015 à 09:50

    Je te comprend tellement, ce moment là la nuit ou tu tien ton enfants dans le bras et tu pleure et Tu pleure tu te pose énormément de question à ce moment , mais malgré tout ce sont eux pour qui tu te lève et tu fai tout ce que tu fai c pour eux et a lamour que tu leur porte et quil te porte

  • Répondre ladybosco 17/09/2015 à 09:52

    Je te lis et je me revois, il n’y a pas si longtemps, pleurer avec mon fils dans les bras, lui disant que ce n’est pas sa faute, que je l’aime mais que je suis tellement fatiguée… Et je me demande encore depuis quand le fait de pleurer est devenu honteux, pourquoi laisser parler les émotions n’est pas acceptable… Je ne pense pas que ce soit malsain de pleurer devant ses enfants, il suffit de leur expliquer, de mettre des mots, qu’ils n’en endossent pas la responsabilité. A mon sens, il vaut mieux cela que de serrer les dents et devenir de plus en plus tendue et supporter de moins en moins le mouvement et le bruit des enfants au quotidien, pleurer permet de se décharger et de repartir du bon pied…
    Bref, non tu n’es pas seule, je soupconne que la majorité des mamans en passe par là mais chut…. c’est tabou…

  • Répondre tittounett 17/09/2015 à 09:52

    C’est toujours leur RGO qui les empêche de dormir ? Je ne me souviens plus mais ils sont sous traitement maintenant ?
    ça me rappelle les moments difficiles avec les miens à penser comme toi « vite dormir parce que dans 1 heure c’est le réveil » « bon ils vont se réveiller combien de fois ? »
    Tout n’est qu’étape. Je me le répète sans arrêt quand les garçons sont dans une mauvaise passe ..

  • Répondre Mam'Weena 17/09/2015 à 09:59

    Ca fait du bien un article comme ça ^^
    Moi aussi, j’ai craqué, j’ai pleurer, j’ai crié et j’aime même failli le baffer un soir où il ne s’endormait pas (c’est pas passer loin, une pichenette, mais quand même) … ce soir là, j’ai vraiment touché le fond avec mon fils … mais d’avoir été violente avec lui, ça m’a fait un électrochoc et maintenant quand je sens que je suis vraiment trop fatiguée et en colère, j’envoie son père …
    Par contre, maintenant, sans pour autant le cautionner, je comprend les parents qui secouent ou jettent un bébé par la fenêtre, parce que j’ai été à deux doigts de le faire … le cerveau fait juste un black out …

  • Répondre Marion Escriva 17/09/2015 à 10:02

    Et bien moi j’ai pleuré en lisant cet article, pleuré car je me suis retrouvée dans tout ça.
    Mes jujus ont 3 mois et ils ne mangent pas … enfin ils mangent mais beaucoup moins que « la norme » et c’est tout le temps un combat, le biberon je l’appréhende, je le déteste parfois mais je ne perds pas espoir qu’un jour ils boivent « normalement ». Alors on m’a dit de leur faire confiance, de ne pas stresser, que tant que leur courbe était bonne, aucune inquiétude … et ben c’est facile à dire !
    Alors merci, merci de partager tout ça avec nous, car moi depuis qu’ils sont nés j’ai beaucoup pleuré déjà, et ça me rassure de me dire que je ne suis pas seule …
    <3

  • Répondre Virginie 17/09/2015 à 10:02

    Comme je te comprends… Pourquoi ? Parce que moi aussi j’ai pleuré ! Et tant de fois !!!
    Il y a un peu plus de 5 ans, parce que l’allaitement, c’est pas toujours aussi rose qu’on le dit…
    Et cette nuit.
    Cette nuit parce que mon bébé chéri est malade lui aussi…
    Parce qu’il avait du mal à respirer…
    Parce que j’ai pris des coups de pied dans le visage pendant que lui dormait…
    Parce qu’il a essayé à maintes reprises de descendre du lit et que non, à 2h30 du matin, on ne se lève pas…
    Parce que ce soir je travaille jusqu’à 21h30 et que demain il faut emmener le grand à l’école…
    Parce que cela fait nous aussi plusieurs semaines que les nuits, ben, c’est plus ça…
    Parce que…
    Parce que…
    Parce que j’en avais besoin !

  • Répondre catecle 17/09/2015 à 10:16

    J’ai vécu la même chose à peu près au même moment avec mes jumeaux. Des larmes de « j’en peux plus – j’ai besoin de tout lâcher ». Bon moi ça a durer plusieurs nuits, plusieurs semaines. J’avais l’impression que j’étais la plus mauvaise mère du monde et que je n’en verrai jamais le bout. les deux se réveillaient en alternance, ou les deux en même temps… J’allaite en plus, alors ils ne voulaient que moi.
    Et puis un des deux garçons s’est mis à dormir lui.
    N’est plus resté que son frère, décidé à profiter de maman la nuit encore un peu. C’était dur, j’étais épuisée et je ne comprenais pas ce qui allait de travers. Je pleurais en le faisant téter pour la Xème fois de la nuit… Et puis à force, c’est devenu notre moment à tout les deux. Notre moment câlin. Il ne pleurait plus, il m’appelait (pas avec un « maman » mais un petit cri spécial). Je rentrais dans la chambre avec un « qu’est-ce qui se passe mon cœur, quelle heure crois-tu qu’il est? » ….une tétée, un câlin pendant lequel je le sentais tout son poids se répandre dans son babygro comme du sable et je pouvais profiter de caresser ses mains et bisouiller son cou qui sentait si bon!
    Et puis il a fini par ne plus appeler. ça avait duré tellement longtemps! ça m’a fait drôle quand ça s’est finalement arrêté!
    Bon courage pour cette période pas facile, j’espère que les bébés Floutch retrouveront vite leur rythme de sommeil pour que tu puisses récupérer!!

  • Répondre sab 17/09/2015 à 10:32

    ah bah voila tu me fais pleuré aussi. C’est bien que tu es eu des amies qui t’on rassuré aussitôt. Oui c’est normal quand ça fait des semaines et des semaines que tu ne fais pas plus de 2 nuits complète. et quand on manque de sommeil on manque de patience et oui nos mots dépasse largement nos pensées. et nous voila après fatigué et pleine de culpabilité et d’appréhension pour les prochaines nuits, ce que les enfants ressentent aussi, bref un vrai cercle vicieux. Je connais ça malheureusement trop bien. j’ai 5enfants de 8ans a 16 mois et cela fait donc 8ans que je n’ai plus le sommeil d’avant. l’année dernière mon petit de 3ans a eu des soucis a l’école et cela a provoqué des nuits où il mettait des heures a s’endormir pour se réveillé 3h après et ne plus redormir pendant 3-4h cumulé a ça le petit qui ne faisait pas bien non plus ses nuits. quand je me couchait je me demandais si ça valait le coup que je m’endorme car dans combien de temps ils allaient se réveiller si c’est dans 2h c’est deja pas mal mais si c’est 5minutes après que je me sois endormi ça va être l’horreur. c’était l’enfer a la maison car je ne supportais plus rien et je pleurais et je culpabilisé de pleurer devant les enfants s’étaient devenu incontrôlable. Les nuits ne sont toujours pas top loin de la mais il y a du mieux et donc on relativise. j’espère que quand ton homme ne travaillera pas tu pourras te reposer et tu verras que ça devrait aller mieux.
    j’ai envie de te dire courage mais en même temps j’avais envie d’envoyer bouler tout les personnes qui me disait ça en voyant ma tête le matin.
    plein gros bisous et je te souhaite que tes loulous aillent vite mieux pour que tout le reste suivent
    sab

  • Répondre Laure 17/09/2015 à 10:34

    Je suis également la maman de jumeaux qui ont aujourd’hui 2 ans. Je suis ton blog dans l’ombre sans jamais commenter mais aujourd’hui, je vais le faire car je me suis tellement reconnue dans tout ce que tu as dis!
    Comme je te disais, je suis maman de 2 garçons nés plus de 2 mois en avance. Leur premier mois de vie, ils l’ont passé en néonat, ce qui m’a permis de « récupérer » (c’est un bien grand mot car la fatigue morale, elle s’est accumulée!!!). Mes garçons n’ont pas fait leur nuit avant leur 5 mois, autant te dire que je redoutais les nuits ! Je me suis posée les mêmes questions, j’ai pleuré tant de fois de fatigue, que je me suis même demandée si j’étais une bonne mère ! je voulais être la mère parfaite, mais à trop vouloir bien faire ( je voulais que ma maison soit nickel), je me suis retrouvée dans l’impasse et me suis retrouvée au bout de mes limites !!
    Alors, oui c’est pas simple de gérer 2 bébés, mais je trouve que tu le fais tellement bien. Et, il ne faut pas avoir honte de pleurer et de lâcher prise, je l’ai appris aussi à mes dépends !!
    En tout cas, ton message me rassure, on se sent moins seule à vivre ces situations là !!

  • Répondre jacquie 17/09/2015 à 10:43

    Je te comprend!!Ca fait du bien de verser quelques larmes et de lacher prise.

  • Répondre Béne 17/09/2015 à 11:04

    Coucou
    Je commente pour la première fois mais je me retrouve tellement dans cet article. Ma dernière a 27 mois et elle n’a fait ses nuits qu’à 22 mois. Je ne compte plus le nombre de nuits à pleurer d’épuisement. C’est tellement humain. Mais sur le coup on culpabilise de pleurer et d’avoir des pensées que l’on regrettera sitôt qu’elles auront franchi nos lèvres, mais que ça fait du bien.
    Je te souhaite tout plein de courage.
    Bisouxxx

  • Répondre Mahieddine 17/09/2015 à 11:12

    Sa veut dire que tu es juste humaine ! Sa ne fait pas de toi une mauvaise maman ou autre, je te tire mon chapeau d’avoir eu 3enfants aussi rapprocher et d’assumer ! Ce n’est pas toujours le cas et beaucoup sont dépassé avec juste 1enfant ! Je vous souhaite que du bonheur <3

  • Répondre Le Quotidien d'une Maman 17/09/2015 à 11:18

    Pleurer fait du bien, permet de lacher prise. Nous ne sommes pas des robots, nous sommes humaines et c’est parfois ce qu’il nous faut. Je pense que nous avons toutes laissé couler ces larmes avec ou sans nos enfants dans les bras… Personne ne doit nous juger pour cela, personne. Bon courage à toi pour les nuits suivantes qui peut être se passeront mieux maintenant que tu as évacué ce que tu avais sur le coeur depuis un moment.

  • Répondre Stéphanie 17/09/2015 à 11:21

    Que la maman qui n’a jamais pleuré te jette la première pierre…
    J’ai pleuré, comme beaucoup…
    Les coliques, les dents, l’eczéma, les otites, les peurs, les « je ne sais quoi », qui font qu’elle pleurait, qu’elle ne dormait pas, etc.
    Combien de fois pendant mon congé maternité, je me suis endormi d’épuisement avec elle sur moi…
    Combien de fois j’ai pleuré ne sachant pas quoi faire, ne sachant pas pourquoi elle n’allait pas bien.
    On les aime nos bébés, mais c’est tellement difficile, on veut leur bien, le meilleur pour eux. Mais ce n’est pas tout rose
    On culpabilise aussi de penser ou de dire à notre enfant de fermer sa bouche, d’arrêter de pleurer et de s’énerver.
    Ah moi aussi je fais du chantage au babybel, dessin animé, playmobil… que veux-tu on n’est pas parfaite, on ne réussit pas tout.
    Mais tu n’es pas la seule dans ce cas…
    Merci d’être toi et de partager aussi les failles d’une maman.

  • Répondre lilileana89 17/09/2015 à 11:57

    Tu es loin d’être seule à craquer et laisser les émotions te submerger. Ma fille a bientôt 27 mois, et elle nous fait des nuits de dingues depuis sa naissance. D’abord le RGO puis on ne sait pas trop quoi qui la faisait couiner un nombre parfois incalculable par nuit. Alors on a essayé l’ostéo, l’étiopathe, les granules d’homéopathie, veilleuse pas veilleuse, gigoteuse pas gigoteuse… bref ! Et puis elle a finit dans notre lit et le papa sur le canapé… c’est vraiment moche pour notre vie de couple mais j’en pouvais tout simplement plus et lui non plus ! J’en pouvais plus de me coucher sans savoir pour combien d’heures de sommeil, de me lever comme une machine pour aller la voir. J’avais besoin de dormir dormir dormir, alors je la prenais avec moi et encore aujourd’hui je le fais. Je ne réfléchis plus à « c’est bien ou c’est pas bien ». Un jour elle dormira dans son lit seule toute la nuit. Mais pas maintenant alors je fais le choix de mettre de mon coté les chances de dormir pour assurer ma journée de travail derrière. Mais je te laisse imaginer le nombre de fois où les larmes sont montées, où j’ai pu m’énerver, et une nuit je l’ai laissé pleurer, mais ça n’a servi à RIEN au contraire. Et pas plus tard que cette nuit oh miracle une nuit complète, sans réveils ! C’est à peine croyable. Nous avons arrêté de lui donné un biberon de lait (lait de vache) qu’elle réclamait pendant le temps calme avant dodo en plus de son repas, et je ne sais pas si ça joue un rôle ou pas mais j’ai l’impression que c’est mieux. Digestion améliorée ? Acidité réduite ? Et elle est passée dans un lit de grande (évolutif) depuis 1 mois. Courage et lâche prise quand tu en as besoin.

  • Répondre Drine_q 17/09/2015 à 11:59

    Tu sais moi j’en ai qu’un qui a le même âge que t’es fils et j’ai déjà pleuré de nerfs alors toi avec 2 je suis même étonnée que tu ais pas craqué avant.
    Heureusement qu’un seul sourire de leur part suffit à tout oublier
    Courage et j’espère que tes nuits vont vite s’améliorer

  • Répondre MumLBoop 17/09/2015 à 12:52

    Maman Floutch , je t’aime. Cet article relève de l’exploit! Mon désarroi je le cache depuis plus de quatre ans et samedi j’ai littéralement fondue en larmes…sanglots et tremblement…
    J’ai craqué, j’en ai eu assez d’être mère, à penser à tout, à courir partout, à penser pour tous… Samedi j’ai envoyé balader les enfants (qui de lèvent en pleurant pour rien !!) …
    J’ai pleuré plus de 3h… Ma tête allait exploser ! Je ne savais même pas qu’on pouvait avoir des larmes pendant 3h!!

    J’ai pas pu prendre les enfants dans les bras… Mon conjoint l’a laissé pleurer puis est venu me réconforter et m’a gentillement expliqué que j.j’étais indispensable mais je voulais trop contrôler… (N’empêche il est en déplacement souvent !!)

    Après cela j’allais mieux, j’ai voulu aller faire les magasins…

    Mais je repense sans cesse à ce craquage…
    J’aime mes enfants à en crever mais parfois c’est dur…

    Maman Floutch, je te comprends…

  • Répondre Emilie 17/09/2015 à 12:56

    Tu écris si bien ! BRAVO !!

  • Répondre Corvaisier Anais 17/09/2015 à 13:01

    Quel bel article et qu’elle belle déclaration d’amour à tes enfants! Merci pour ta franchise car je me suis reconnue dans ce que tu écris. Ma fille a fait ses nuits vers 7 mois et demi. Pendant tous ces mois nous avons galère, médocs à gogo jusqu’à ce qu’on sache qu’elle était allergique aux protéines de lait. Depuis notre vie a changé et notamment elle dort!… Mais tous ses mois ont été éprouvants et j’ai beaucoup pleuré, malgré tout l’amour que je porte à ma fille. Je te souhaite beaucoup de courage car tu en as 3! Et merci pour tes articles

  • Répondre Aurelie 17/09/2015 à 13:28

    Article parfait ! On a toutes pleuré une nuit au moins..mais l’amour d’une mère reste intacte le lendemain ! Bon courage pour les nuits à venir en espérant qu’ils vous laissent récupèrer un peu.

  • Répondre emilie 17/09/2015 à 13:53

    Comme je te comprends… Mon fils n’a pas fait ses nuits avant 11 mois (c’est-à-dire il y a 1 mois ^^’)…. Il a fait maladie sur maladie: varicelle, roséole, bronchiolite, stomatite aphteuse (pleins d’aphtes dans la bouche et des nuits à hurler … génial!) et qu’est ce que j’en ai pleuré … d’impuissance, de fatigue, de désespoir et de culpabiltié de ne pas être à la hauteur pour lui que j’aime tellement. Merci pour ton article je suis sûr que ca en reconfortera plus d’une! Tu a de la chance d’avoir des amies qui comprennent ce que tu vis moi je suis la seule à avoir un bébé donc elles ne comprennent pas mes angoisses et mes problèmes. Te lire me réconforte et m’aide souvent dans mes moments de doute… Encore merci!

  • Répondre Alicia 17/09/2015 à 14:01

    Plein de courage ma Lalie. Ca arrive de craquer, ça fait même du bien.
    Je ne vais pas te parler de nos nuits car S. a mis bien trop de temps à en faire des complètes (c’est très récent), mais je comprends tellement ce que tu ressens. Confie les à tes proches une nuit ou deux, ne culpabilise pas pour ça. Et promis, bientôt, ce sera de l’histoire ancienne !

  • Répondre Sandrine Mon carnet déco 17/09/2015 à 14:01

    C’est sain de pleurer quand ça ne va pas! on ne peut pas se battre et lutter sans cesses.. J’ai vécu un burn out, un vrai (diagnostiqué et tout), et ça va bien au delà de ça, je te rassure! Mais si tu ne pleure pas, quand ça ne va pas, tu y fonce tout droit. J’en ai fait un billet qui je pense peut t’intéresser…, sur ce qu’il faudrait pouvoir faire pour ne pas y sombrer, dans ce burn out, et une des choses à faire, justement, c’est se donner le droit de flancher, et de couler… pour mieux remonter ensuite… Après les larmes, la vision sur les choses change, c’est une constatation…
    NE CULPABILISE PAS! les enfants on besoin de voir que leurs parents ne sont pas parfaits,et ont des faiblesses, pour qu’une fois adultes, ils ne se mettent pas une pression inutile pour se mettre au niveau de l’image qu’ils ont de nous, et qui n’est pas toujours réaliste…
    Je te souhaite de pouvoir te reposer…
    http://www.mon-carnet-deco.com/wonder-maman-la-bienveillance-envers-les-autres-commence-par-soi-meme

  • Répondre Marie-Nô 17/09/2015 à 14:13

    Ne vaut-il pas mieux pleurer avec Bébé dans les bras plutôt que de hurler dessus de désespoir? Souvent on hausse le ton pour les calmer! Quelle absurdité! Et pourtant, ça arrive assez souvent finalement (je me le reproche à chaque fois). Un bébé qui voit sa mère pleurer sera surement un peu triste (phénomène éponge), mais mieux vaut cela qu’un bébé qui a peur de sa mère parce qu’elle hurle de ne pas y arriver. Nos moments de faiblesse ne doivent pas être source de « violence » pour nos touts-petits. Et puis c’est physiologique, pleurer ça fait du bien! Au diable les préjugés et les mauvaises langues!

    Les petits ne savent pas parler, ne comprennent pas tous les mots qu’on dit, sont incapables de se débrouiller seuls… Alors forcément, nous adultes, on ne mesure pas toujours la portée de cette frustration. Bien souvent, la nuit, nous-même sommes plus mélancoliques. Nos boutchous sont comme nous, sauf qu’ils ont besoin de nous pour s’en remettre. Ils ne peuvent pas se raisonner seuls. Mais finalement, tout comme nous, qui demandons de l’aide ou des témoignages pour se rassurer!

    Votre réaction était la meilleure Maman-Floutch! Une mère parfaite n’est pas celle qui « tient » ses enfants qui n’osent rien faire par crainte. Une mère parfaite c’est celle qui sait réagir, même dans les moments de faiblesse. Bébé a été triste en même temps que maman surement, mais inconsciemment, il a mesuré le pourquoi du comment. Et c’est ça qui compte! Les robots n’ont pas encore eu notre peau, restons humains!

  • Répondre Julie & Cie 17/09/2015 à 15:16

    Cette nuit j’ai pleuré aussi… ça rassure de savoir que je ne suis pas toute seule,mais là il fait jour et le rythme de la journée est enclenché et il rassure…Et ce soir, rebelotte…
    Je connais trop bien ces angoisses du soir, ces questionnements depuis plusieurs mois déjà…
    Bel article sur ce sujet! moi je n’arrive pas à écrire dessus encore…
    Courage Lalie, ça finira sûrement par rentrer dans l’ordre!

  • Répondre alicia (nostra-dolce-famiglia) 17/09/2015 à 18:49

    Ton texte m’a énormément touché et résume parfaitement ma situation. Mon premier a fait ses nuits à 26 mois tout en ne faisant jamais de sieste la journée et la nuit c’était l’horreur. Et là le 2ème qui dormait à peu près normalement se réveille depuis 1 mois, 10 à 15 fois par nuit . Il y a 2 jours il est resté réveillé de 2h à 4h30 j’étais crevée surtout qu’à 5h45 il faut se lever pour aller bosser et je sais qu’avant 22h je n’aurai pas l’occasion de me poser. Alors comme toi parfois je pleure. La nuit tout est tellement plus compliquée à gérer, tu as l’impression que le temps ne passe pas il y a une espèce d’angoisse en plus que tu n’as pas la journée. Ca fait du bien de savoir que je ne suis pas seule à craquer. courage ma belle ca finira bien par passer plein de bisous

  • Répondre Marjolaine Mamour 17/09/2015 à 18:57

    Le nombre de fois que j’ai pleuré… ça va pas te rassurer mais la dernière c’était lundi soir voilà… et j’ai même pas l' »excuse » des nuits blanches avec des tout ptits…
    Nan même pas… ils nous poussent tellement à bout, quelque soit la raison, quelque soit leur âge…
    Pleurer ça fait finalement du bien, ça évacue les tensions…
    On fait se qu’on peut avec ce qu’on a…
    Plein de bisous

  • Répondre Cendra 17/09/2015 à 19:15

    J’ai pleuré des paquets de fois et pourtant je n’en ai qu’un! Alors trois, je te tire mon chapeau.
    Pleure, pleure pleure!! faut pas hésiter, c’est libérateur, c’est réparateur pour le dedans de toi même. Libère tes larmes, c’est tout à fait normal de lâcher les vannes. Pour moi c’est pareil, la nuit, ce monde sombre et silencieux je n’aime pas, du tout du tout, je n’arrive pas à gérer les réveils de nuit avec calme, je pétais des plombs c’était incontrôlable parfois.
    Bravo pour cet article!

  • Répondre Julie 17/09/2015 à 19:19

    Je t’envoie mille bisous et bonnes pensées, et un câlin aussi (même si je suis une inconnue pour toi, un câlin, ça fait toujours du bien, surtout quand on pleure).

    Pleurer, c’est naturel, ça fait sortir ce qui ne peut pas rester à l’intérieur.
    Quand on se retient de pleurer, ça fait une boule douloureuse, là, dans la gorge, et on devient une cocotte minute prête à exploser.

    Evacue autant que tu le dois, je pense fort à toi.

  • Répondre Lucie 17/09/2015 à 22:26

    Tu as bien fais de pleurer,t es humaine,c est rassurant et cela montre qu il n y a que les « super maman » qui pleurent la nuit (ou le jour),tu ne finiras pas cachetoner ou alcooliser…fais 5 min de sophrologie,écoute 15 min « al Green »,pleure un bon coup et bisouille t es marmots,et n oublie jamais que t es une « super maman pas parfaite « !

  • Répondre madamezazaofmars 17/09/2015 à 22:56

    On est pas invincible. On est pas parfaite.On a nos failles et nos défauts et je trouve ça plutôt rassurant parce qu’on est juste humaine.
    je t’imagine en train de rire dans quelques mois en repensant a tout ça, je te le souhaite et puis comment ne pas être raide dingues de ces trois tresors, vraiment je ne vois pas <3

  • Répondre Madymab 18/09/2015 à 06:21

    Merci

  • Répondre Lisbei 18/09/2015 à 07:10

    Coucou !
    Je découvre ton article et ton blog en arrivant de chez Marjolimaman …
    Et je te comprends … mes jumeaux à moi ont 6 ans, et c’est la petite soeur de bientôt 1 an qui fait parfois des siennes en ce moment la nuit … et la nuit, c’est terrifiant, le temps n’est plus le même, et on se sent parfois terriblement seule et démunie … il ne faut pas avoir honte de pleurer, et pleurer avec un bébé dans les bras, ça ne lui fait aucun mal (et puis d’abord, il pleure bien dans tes bras à toi, non ? Alors, chacun son tour …).
    Et je me souviens, ce n’est pas si vieux, quand mes gremlins d’amour étaient tout petits, c’étaient mes premiers bébés, et tout le monde me disait : « Profite bien de leur toute petite enfance, ça passe si vite » … et moi, dans ma tête, je me priais pour que cette période passe vite, je me sentais toujours angoissée à l’idée de la gestion du prochain coucher, de la prochaine nuit, du prochain lever … de toutes ses choses à faire en double alors que je n’ai que deux bras et pas de retourneur de temps pour leur apporter la même réponse en même temps …
    Alors, ne culpabilise pas de pleurer ou d’avoir des sentiments plus complexes la nuit, franchement, tu restes pour tes enfants la meilleure des mamans !
    Bises et bonne journée !

  • Répondre laetitia 18/09/2015 à 10:03

    ton article m’a tellement touché , certainement parce que je me retrouve a 100% dans ton récit ,
    ma fille a 3 ans aujourd’hui, elle a commencer par avoir des coliques de la sortie de la maternité jusqu’à ses 4 mois , les pleurs démarraient de 18H jusqu’à 2-3H du mat et tout ça en continu ça a été très dur je me suis déjà retrouvé dans des états horrible pour lesquels je me détestaient ,
    aujourd’hui encore les nuits sont compliqué car elle souffre de terreurs nocturne , elle se réveille plusieurs fois par nuits en hurlant , ce n’est pas toutes les nuits mais plusieurs fois par semaine , et oui c’est dur il y a des jours ou je me retrouve dans le même état que toi .
    Je suis enceinte de mon deuxième enfant dans quelques mois il va falloir tout recommencer et j’avoue en avoir très peur !
    il n’y a pas de parents parfait ni d’enfants parfait on apprend tous ensemble a se comprendre et a s’aimer .
    merci pour cet article qui rassure toutes les mamans je pense , on a toutes connu ce moment la dont la plupart ne l’a jamais avoué car oui c’est toujours mieux de ne rien dire .
    je te souhaite beaucoup de courage j’espère qu’il prendront vite un rythme .
    Tu est une maman que j’admire tu peux être fière de toi et de la famille que vous construisez jour après jour .
    Je t’embrasse .
    Laetitia

  • Répondre Momobricolo 18/09/2015 à 11:25

    Ton post m’a ramené quelque mois en arrière. J’ai moi aussi deux petits loulous Arthur et Victor, ils ont 9 mois 1/2. Ils ont fait leurs nuits à 3 mois pour Victor et 3 mois 1/2 pour Arthur.
    Bien sur il y a eu les épisodes coliques, pb aux ventres, dents ; le tout x2. Mais depuis petit père Arthur a toujours besoin qu’on vienne le voir la nuit pour une tétine, une position inconfortable (monsieur dort sur le coté).
    Mais il y a deux semaines Arthur se réveillait vers les minuit et pendant plus d’une heure pleurait sans rien pouvoir faire ni la tétine ni les bras de maman et il hurlait j’en pleurais de fatigué, de douleur pour lui, d’énervement. Mon mari prenait le relai car il voyait bien que je craquais plus facilement. Ca a duré deux semaines non stop toutes les nuits.
    Et puis j’ai été voir l’ostéo pour moi à la base à force de porter deux bébés de presque 10 kg chacun plus une poussette de 11 kg plus un sac à langer qui pèse une tonne aussi. Et puis j’ai demandé à la p’tit dame de regarder Arthur. « Ouh lala mais il est tout nerveux très tonique il a besoin de se détendre » Eh bien trois séances plus tard petit chou dort et maman aussi ….bon je te rassure il y a tjrs une tétine pour te rappeler à l’ordre faut pas rêver!!!!
    Mais tout cela pour te dire de peut être envisager un rdv chez l’ostéo ils font des miracles pour les pb d’endormissement des bébés.
    Je te souhaite plein de courage.
    Je t’embrasse
    Morgane

  • Répondre CaptainDandelion 18/09/2015 à 11:33

    Mon fils a fait ses nuits à dix mois… et se réveille encore parfois la nuit à cause des dents/tututes, etc… (il a 1 an)
    Ca commence à aller mieux et on a compris qu’il ne fallait pas se relever pour les « pleurs soudains » qui sont des terreurs nocturnes, mais c’est normal de pleurer d’épuisement.

    Je suis enceinte de 3 mois et demi (oui, si tu calcule bien, je suis tombée enceinte de Deuz l’eclair que Number One avait 9 mois) et j’ai eu une grosse crise de larmes au boulot y’a deux semaines. Même pas les hormones ou quoi, mais la fatigue…
    la fatigue qui fait que je m’endors dans un couloir avant une réunion, au volant à un feu rouge, sur le bureau à midi.

    L’accumulation. Alors toi qui a en plus 2 bébés et deux petits malades: c’est normal de craquer. Et de temps en temps, ça fait même du bien d’ouvrir les vannes.

    Bon courage (et n’hésites pas refiler de temps en temps les monstres autour de toi pour dormir la nuit, c’est comme ça qu’on a tenu 10 mois).

  • Répondre Malo 18/09/2015 à 11:44

    J’ai pleuré en lisant ton article. Oui j’ai pleuré, parce que j’ai trouvé ca touchant de voir, la wonderwoman que tu es, avouer ses faiblesses. La nuit tout est différent, il y a une angoisse supplémentaire, la fatigue de la journée, le stress de la journée. Et puis la nuit on est plus souvent seule face a nos bébés.
    Moi aussi j’ai pleuré, hier soir, je ne sais pas pourquoi, parce que je ne pense pas avoir la vie difficile. Mon petit bonhomme fait ses nuits depuis ses 3semaines (ne me jettez pas de pierres! ) et dors bien.maos avant ca nous avons eu 4nuits horribles, ou bébé hurlait toute la nuit. Je l’ai même menacé de l’abandonner s’il continuait !! (chose que je n’aurais évidemment pas faite) et j’ai regretté immédiatement mes paroles, je m’en suis voulu. Et en y repensant je me dit que c’est horrible de dire ca… Mais hier j’ai aussi craqué. Ca ne s’est pas passé comme d’habitude car il pleurait, ralait, chouinait… jai du le bercer pendant plus de 2heures, car des que je le couchait il se reveillait et pleurait a nouveau… Ca n’arrive pas souvent, alors l’angoisse arrive plus vite.

    Merci pour ton récit, qui m’a permis de voir que je suis peut etre « normale « .
    Bises et courage!! 🙂

  • Répondre Maïthée 18/09/2015 à 14:58

    Milles pensées d’encouragement. Je suis une jeune maman d’une petite de 9 mois qui ne dort pas non plus… et moi aussi j’ai pleuré.

  • Répondre tuxedofeline 18/09/2015 à 18:53

    Coucou,
    Moi aussi j’ai pleuré de nombreuses fois quand mon fils ne me laissait pas dormir.
    Il n’y a aucune honte à pleurer, au contraire, c’est un réflexe plus qu’humain et salvateur car il te permet de décharger ce trop plein qui devait sortir.
    Je t’envoie tout plein de pensées positives et pleine de sérénité.
    Carole

  • Répondre Laetiss 19/09/2015 à 00:59

    Oui c’est ça : l’angoisse de la nuit qui arrive et le jour salvateur qui nous permet de voir les choses différemment… C’était il y a quelques mois ici, une impression de déjà loin mais toujours le souvenir de ces moments difficiles : et quand ça reprend parfois pour X raison, au final ce n’est plus si terrible mais ça ne veut pas dire qu’on l’accepte mieux 😉
    Courage…

  • Répondre Fred Ouistiti 19/09/2015 à 21:59

    Depuis 21 mois, il m’arrive régulièrement de pleurer comme toi, cette nuit là.
    Le manque de sommeil, c’est pire que tout. Tu as beau avoir toute la volonté du monde, au bout d’un moment, tu perds pied.
    Ça fait du bien de pleurer, tu évacues tout en même temps que les larmes coulent.
    Je t’envoie une cargaison de bisous et j’espère qu’on va vite connaître, toutes les deux, des nuits complètes et sereines et qu’on fêtera ça à coup d’aperos !
    Courage ma Belle. Et si tu as besoin, tu sais où me biper 😉

  • Répondre Olylo31 19/09/2015 à 23:29

    Bah oui moi aussi j’ai pleuré et pas qu’une fois et pourtant je suis une maman comblée! Les hormones, la fatigue, le lâcher prise… Il y a un moment où on voudrait bien faire une pause! Bon courage!

  • Répondre La Toile #1 | lasucrery 20/09/2015 à 10:03

    […] billet de Lalie. Tout est dit. Derrière les blogs, les Instagram tout beau tout mignon, se cache aussi une […]

  • Répondre Sonitalala 24/09/2015 à 14:14

    Bravo pour cet article et merci de l’avoir … moi aussi j’ai pleuré et je pleurerais peut etre encore… depuis la naissance de ma fille, il y a 11 mois, ma vie a ete pas mal chamboulee et je suis passee par tous les sentiments et toutes les contradictions … ajouter a ca la fatigue et on obtient un merveilleux cocktail je me suis demandé si je ne faisais pas une depression mais je pense que c’est plutot une accumulation qui fait que ca devient difficile … alors j’ai decidé de souffler, de confier ma fille en placement occasionnel dans une creche et de relativiser et depuis ca va un peu mieux, je suis moins fatiguée et je profite plus… j’espere que tu arriveras a te reposer et a vivre des nuits plus sereines 😉

  • Répondre Gaena 16/10/2015 à 10:15

    Merci pour cet article. Ras le bol des injonctions a la mere parfaite. Je n ai qu un enfant par choix, pas possible pour moi d en gerer plus. Vous etes une heroine….

  • Quelque chose à dire ?

    %d blogueurs aiment cette page :