Madame Floutch Vie de Mère

Hypersensible

13/12/2017

Hypersensible. 

J’en ri souvent de cette hypersensibilité.

Mais je crois que j’arrive au bout.
Au bout du côté fun. 

Si ça faisait marrer tout le monde que je pleure devant cauchemar en cuisine ou la pub Apple,
Cela le fût moins quand j’ai pleuré 1 semaine quand une amie a perdu un être cher que je ne connaissais même pas.
Cela le fût moins quand j’ai pleuré 8 jours lors des attentats pour Charlie Hebdo ou le Bataclan,
Cela le fût moins quand samedi j’ai demandé à mes amis de ne pas parler de Jonnhy Haliday car sinon j’allais encore pleurer…

Surtout que Jonnhy, je vais être sincère, à part sang pour sang je n’aime pas franchement,
Mais je respecte la personne qu’il était.

Je ne regarde plus de films de guerre, 
De film où la maladie est trop présente, 
Les actualités lors d’attentats, 
De reportages sur les enfants, 

Non car je sais que je vais finir en larme,
Les cernes violettes,
Le souffle coupé,
La gorge nouée.

C’est fou car d’extérieur personne ne se doute de cette hypersensibilité.

Je suis pourtant une personne « forte »,
Une personne qui n’a pas peur de grand chose,
Bien trop stressée oui mais forte tout de même.
Il est d’ailleurs très difficile de me faire mal,
J’encaisse très bien et me fou de tout !

Et pourtant je suis hypersensible, 
Bien trop empathique.

Car c’est ça le soucis,
Je suis trop empathique,
Je vis les émotions des autres.

Ça aurait pu être un super pouvoir si j’avais été une sœur Halliwell,
Mais pour le coup, ce n’est pas le cas.

Oui mais pourquoi ?

Au fond de moi j’ai bien quelques réponses mais je les laisse de côté en attendant de trouver le temps de les traiter depuis longtemps.

Mais là je crois que mon corps arrive à saturation,
Je crois qu’il ressort les démons de mon esprit par cette hypersensibilité…
Ce besoin de pleurer pour tout ce qui ne devrait pas me toucher autant normalement.
Je crois que cette dernière semaine a été celle de trop en fait.

Mais le soucis c’est que ce n’est même pas moi qui m’en suis rendu compte que c’était la fois de trop… 
Non,
C’est eux…

Quand tes amis te disent droit dans les yeux,
« C’est quand que tu vas voir un microkiné ou un psy pour ça ? » 
Tu rigoles mais tu prends une claque…

Quand quelques jours après ton mari te dit,
« J’en ai marre d’éviter des sujets car je sais que tu vas pleurer »
Ça fait mal aussi…

Hypersensible…

Et si cela devenait un vrai problème ? 

L’empathie est sensé être une qualité pourtant, non ?
Pourquoi elle serait trop poussée chez moi ?

Je crois qu’il est temps d’avancer,
Faire avancer les autres c’est bien, mais si c’était moi qui stagnais un peu trop ?

C’est donc décidé,
J’ai enfin pris le temps de prendre mon propre rendez vous pour voir un microkiné, 
Un psychologue peut-être après ?

On verra,
Cela fait réellement 15 ans qu’on me dit qu’il faut que je tente le microkiné.
J’ai amenés mes enfants avant moi,
Je l’ai proposé à mon mari,
A mes amis…

Mais moi je ne prenais pas le temps.

Et si 2018 était l’année ou je réglais mes démons à moi ? 

Rendez vous en 2018,
En tous les cas, moi j’ai le mien début janvier.

Vous Pourriez Aussi Apprécier

22 Commentaires

  • Répondre Manonchmbn 13/12/2017 à 06:35

    Et bien je connais ça…. Pleurer devant un pub même si je l’a vois 100 fois… Ou devant une série pourtant pas dramatique… Et même plutôt comique… Les dessins animés Ou même entendre parler d’un sujet qui me touche de près ou de loin voilà les larmes arrivent et je peux devenir les chutes du Niagara en deux secondes…. Et encore pire depuis que j’ai ma fille.
    Et bien micro kine j’y penserai peut être en 2018… j’attends de savoir si ça te fera de l’effet

  • Répondre Dubois 13/12/2017 à 07:07

    Comme je vous comprends, mais impossible de me mettre le pied au cul pour passer le pas !!!! Un jour peut être…

  • Répondre Dunas christel 13/12/2017 à 07:08

    Mon petit frère m a parlé de son problème qu est l empathie….c est un ampathe…et oui c est un problème….je ne suis bien placée pour en parlée car il ne s agit pas de moi….mais tu peux trouver bcq de lecture, site et témoignages à ce sujet qui te donneront des pistes pour vivre mieux avec ce que certains considèrent comme un don…d autres un défaut.gros bisous

  • Répondre Calou 13/12/2017 à 07:46

    Je connais cela aussi. Du coup je sélectionne au niveau tele il y a plein de choses que je ne regarde pas. Pour le reste je pleure. Ma fille est comme moi… et je considere pas cela comme une qualité. Cest parfois difficile a gerer. Je vois une psy depuis plus d’un an pour faire un travail sur moi. Et avoir es outils pour que hypersensibilité soit bien vecue. Bon courage

  • Répondre mamansurlefil 13/12/2017 à 08:10

    Je suis pareille devant les films et dessins animés (quels qu’ils soient), en lisant des livres, des textes émouvants… Je n’allais même plus au ciné à cause de ça… Par contre, je suis touchée par les événements extérieures mais pas émue à ton point… J’avoue que j’ignore ce qu’est la micro kiné et j’ai du mal à voir comme cela peut améliorer les choses mais je te le souhaite vraiment. cela peut devenir un vrai handicap…

    Virginie

  • Répondre Lestresorsdemargaux 13/12/2017 à 08:11

    Je suis exactement pareil sauf que depuis quelques temps je pleurs pour rien tous les jours .j.ai passe le pas j ai orise rdv chez un psy car ca devient.dur.a.vivre

  • Répondre Fanny 13/12/2017 à 08:39

    L’empathie « humide » est très douloureuse en effet à vivre au quotidien …. un livre qui m a un peu aidé à voir plus clair sur l’empathie c’est « ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano
    En tous cas bravo pour cette démarche de remise en question personnelle et bonne continuation

    • Répondre Angélique 13/12/2017 à 17:19

      J’ai déjà entendu ça, la kinesiologue m’a dit qu’il existait deux sortes d’empathique les sèches et les mouillées…
      Je fais parti des sèches, c’est à dire que les émotions des autres me touche ( beaucoup!) mais ne me submergent pas, mon corps les gère alors que l’empatique mouillée se fait totalement submergé par les émotions des autres sans les controler…
      Pleins de courage pour la suite..

  • Répondre AméliemHello 13/12/2017 à 08:47

    Je me reconnais tellement dans ton article !
    Je suis comme toi ! Beaucoup trop sensible !
    J’ai pleuré devant les obsèques de Johny, je pleure dès que je vois quelque chose de triste ( même dans un film à l’eau de rose ) , je pleure dès que je vois un enfant triste …
    Je pleure quand je pars quelques jours loin de mon compagnon ou que je pars de ma famille ( qui habite très loin ok )
    Bref, hypersensible !!!
    Souvent j’essaie de faire la forte et puis je vais pleurer en cachette pour ne pas qu’on me voit et qu’on me juge …
    Je me suis posée beaucoup de questions …
    Est-ce que c’est à cause de choses du passé ? De blessures qui ne peuvent pas se refermer ?
    En tous les cas je suis soulagée de ne pas être la seule dans ce cas et je serais ravie que tu nous parles de ton expérience de micro-Kiné voir si ça peut aider ou pas !!!
    Bref, merci pour ce bel article !

  • Répondre Laviedaurel 13/12/2017 à 08:58

    Hey ! J’ai le même soucis et encore plus depuis que je suis maman dès que sa touche un enfant tu peux être sur que dans la minute qui suit j’ai les larmes qui montent.. un film, une musique ! Je suis très touché par tous ce qu’il se passe à tel point que je ne veux plus regarder les info etc pour ne pas apprendre les mauvaises nouvelles, ça me fait tellement mal au coeur, je crois qu’on se met trop à la place des gens et on fini par vivre leur malheur… J’ai fais de la micro-kiné une fois étant plus jeune, à ce moment-là je pense que ça m’a aidé, alors j’espère que ça te ferra du bien aussi ! Bisous bisous

  • Répondre Momobricolo29 13/12/2017 à 10:29

    Essaye la kinesiologie! J’ai eu ma première séance lundi. Ça m’a fait énormément de bien. J’avais un sentiment de trop plein et de vide en même temps. Et je saturais de tout les enfants mon mari le boulot. Et en faite c’est lié à mon passé le moi au même âge que les garçons ont maintenant.

  • Répondre Lénie 13/12/2017 à 13:39

    Moi aussi, j’ai ce problème depuis toujours. Il m’a fallu longtemps pour en prendr conscience car j’ai longtemps pensé que tout le monde voyait les choses comme moi.
    Mais non, il n’y a que moi qui vit les malheurs des autres comme si c’était les miens, il n’y a que moi qui pense d’abord aux autres avant de penser à moi, il n’y a que moi qui souffre à la place de certains objets.
    Le jour où j’ai mis un mot sur tout cela a été une révélation. Et j’ai appris à penser à moi aussi, à dire non.
    Aujourd’hui, je continue à ressentir les émotions des autres, mais j’arrive à faire la différence avec mes propres émotions.
    Donc oui l’empathie peut être à l’au fois un don et un enfant malediction si on arrive pas à la canaliser.

  • Répondre Maman pavlova 13/12/2017 à 15:49

    Avant d’avoir ma fille j’étais déjà pas une grande insensible… Mais depuis sa naissance tout me prend aux tripes et me fait pleurer… J’ai envie de toutrévolutionné de mener des combats pour tout … Mais c’est usant enfaite ce sentiment je te comprends….

  • Répondre Pépette 13/12/2017 à 16:53

    Comme je te comprends…
    Je suis une hyper-émotive et hypersensible.
    Qu’est-ce que le microkiné ?

  • Répondre mimie 13/12/2017 à 17:51

    comme je te comprends! je vis la même chose ici. je pleure devant les jeux télé, devant les films, en écoutant une chanson, pour des décès de personnes que je ne connais pas, pour le malheur de mes proches et même quand j’ai un rhume. je ne connais pas la microkiné alors j’ai hâte de lire ton billet à ce sujet!
    En tous cas, courage, tu n’es pas seule!

  • Répondre Virginie citronnade 13/12/2017 à 21:57

    Ben heureusement qu’on n’etait pas ensemble pour les obsèques de Johnny… sérieusement si tu vois que la microkiné fonctionne je suis preneuse !!

    J’en ai marre d’être comme ça aussi…

  • Répondre emiliimage 13/12/2017 à 23:47

    Comme d’autres commentaires et un peu comme toi et vous, la douleur des autres me touche beaucoup. Et en fait non, c’est tout ce qui touche les enfants qui me dévaste.

    Les infos, les films avec des enfants qui souffrent, des enfants tristes, malades, je ne peux plus regarder non plus. Ça me renvoie rapidement à des pensées déprimantes sur la vie et l’injustice et je pleure comme une madeleine.
    Même si j’étais sensible avant, avoir eu des enfants m’a transpercée encore plus. Ça me fout en l’air de voir un enfant souffrir. De quelque manière que ce soit.

    Alors même si ce n’est pas aussi intense, je comprends une partie de ton article et de cette empathie qui nous bouffe intérieurement. On aimerait vivre dans une bulle où le malheur des autres n’arrive pas jusqu’à nous.

    Bref je suis aussi curieuse et intéressée de savoir ce que tes séances vont donner.

    Courage. Ça ne peut pas faire de mal en tous cas.

  • Répondre Camille S 17/12/2017 à 20:03

    Hello, je te comprend, moi aussi j’ai un gros soucis d’hyperemotivité, même si je ne suis pas au point d’éviter les choses qui me rende émotive, et comme toi je fais l’autruche, encore un peu car je ne peux me payer le psy qui me soulagerais énormément (je pense)… Mais je vais me pencher sur la microkiné, je ne connais pas du tout, alors merci pour cette solution, du moins cette première solution, car je sais que je vais devoir passer par le psy quand même…
    Je te souhaite une belle soirée, et des bisous

  • Répondre La fée Biscotte 29/12/2017 à 14:01

    Je suis pareil j’ai la larme facile. Et mes proches en rigole de le voir verser ma larmes à la moindre occasion. Parfois ça me pèse, et parfois je me dis que ça fait partie de moi. Curieuse de voir si ça va t’aider bises

  • Répondre JustineTime 09/01/2018 à 14:40

    Hello !

    Je suis aussi devenue très sensible depuis la naissance de mon fils, j’ai eu des problèmes de thyroïde après sa naissance et j’ai donc mis mon hyper-émotivité sur le compte des dérèglements thyroïdiens… Mais aujourd’hui mon fils à 2 ans et je suis toujours très émotive. Une pub, une musique un peu triste me font monter les larmes, trop vite à mon gout, car je n’étais pas comme cela avant…. j’essai d’être forte et de me remettre en question mais ce n’est pas toujours le plus facile (j’en parle sur http://justinetime.com).

    En tout cas je t’encourage, c’est une bonne façon de commencer 2018. 🙂

  • Répondre Jenny 16/07/2018 à 13:52

    Waouh… Je me retrouve dans ton article… Je ne savais pas que ça avait un nom. Je pensais juste que…je sais pas, j’étais différrente. Bon ça me rassure un peu quand même de savoir que c’est un vrai problème. J’ai toujours beaucoup pleuré pour tout un tas de choses, mais depuis la naissance de ma fille c’est pire que tout. J’ai boycotté des tas de choses sur les réseaux sociaux, à la télé… C’est très compliqué!

  • Quelque chose à dire ?

    %d blogueurs aiment cette page :