Du bla bla

Les vaccins et les Floutch

19/10/2018

Aujourd’hui on va parler sujet qui peut fâcher.

Oui,
Il y a clairement 2 grosses teams sur la vaccination.

Les pour,
Et les contres !

Et moi…
Et peut-être même toi en fait.

Moi qui ne savais pas quel camp choisir,
Qui faisais les vaccins prescrits avec la boule au ventre,
Le sentiments de bien faire et en même temps celui de tout foirer.

Celui de ne pas savoir ce qui était bien ou non.

Ne me dites pas d’aller sur internet,
Toi même tu sais que tu peux trouver tout ce que tu veux et son contraire dessus,
Et ce fût le cas les gars.

Alors lorsque l’on m’a proposé de monter sur Paris pour parler de vaccination avec Santé publique France,
J’ai dit OUI,
Je dis toujours oui en fait quand ça me permet de répondre à mes propres interrogations.
J’y vais toujours aussi la boule au ventre,
Ce n’est pas simple de parler de ce genre de sujet sur un blog,
C’est s’exposer à de violents commentaires et clairement je sais que j’en aurai probablement aujourd’hui aussi.

Mais au moins j’ai la chance que beaucoup n’ont pas,
Celle de pouvoir échanger avec des spécialistes.

Et c’est ce que j’ai vécu,
3h30 de discussions avec 3 professionnels :
– Sandrine Randriamampianina : Responsable de la communication sur la vaccination au sein de Santé publique France
– Daniel Levy-Bruhl : Médecin épidémiologique
– Sylvie Quelet : Directrice de la promotion de la prévention de la santé

Je vais tout de suite répondre à l’interrogation / la remarque,
Qui sont-ils et peuvent-ils être corrompus ?

Agence Nationale de Santé publique Française :

C’est un émetteur public !
Totalement indépendant des labos, refus de toute source de financement privé.
Chaque agent de Santé publique France doit renseigner une déclaration publique d’intérêts,
disponible sur internet.
Déclaration publique avec le nom !
Toute personne qui peut influencer une décision / parole publique est soumise à cette obligation.
Même les experts externes ont répondu à un appel à candidature et ont dû remplir des déclarations publiques d’intérêt et ont été soumis à un jury.
C’est le comité externe de déontologie qui aide aussi à sélectionner les experts.
Ils s’engagent à refuser tout financement d’une firme pendant la durée de leur contrat : congrès, voyage presse etc.

Voilà !
On est clairs 😉

Maintenant passons au nerf de la guerre,
Ma première question fût simple,

« Pourquoi augmenter le nombre de vaccins obligatoires du jour au lendemain ? » 

Ouais hein,
On est là pour ça en fait,
C’est ça le nerf de la guerre,
Et leur réponse fût d’autant plus longue du coup je vais vous la décortiquer et répondre à un max de questions que vous aussi vous vous posez 😉

Déjà,
L’action ne s’est pas faite du jour au lendemain,
Loin de là.

La concertation a duré 1 an sur la question de la vaccination,
Elle a commencé en janvier 2016 et les résultats sont tombés fin Nov 2016
Des dizaines de recommandations par le comité d’orientation
11 000 contributions citoyennes (nous) et des jurys de professionnels de santé & citoyens.
A partir de tout ça et après 40 auditions effectuées,
A ce moment,

Le comité d’orientation a enfin rendu sa proposition d’étendre l’obligation vaccinale
des enfants de moins de 2 ans à 11 vaccinations au lieu de 3.

Mais alors pourquoi cette impression de « sortie du chapeau » ?

Pendant toute cette préparation, les médias ne se sont pas intéressés et n’ont vu d’intérêt que lorsque le projet était fini et rendu.
D’où l’impression de sortie de nulle part.

C’est quoi ces nouveaux vaccins ?

Aucun vaccin n’est nouveau
Les reculs sont entre 15 et 80 ans selon les vaccins.

Ils étaient déjà tous recommandés.
D’ailleurs sans le savoir, moi, mes enfants les avaient déjà tous alors qu’ils ne sont pas concernés par l’obligation.
Ma pédiatre me les avait déjà tous fait faire.
Je vous avoue que je m’étais fiée à ma pédiatre et sans m’en rendre compte vraiment ils les ont tous eu.

Les 11 était déjà présents, il n’y a aucune révolution.

Ils deviennent obligatoires pour changer la perception des gens,
Non obligatoire signifie pour trop de monde : pas important.

Ils sont tous importants.

Exemple de la polio qui était déjà obligatoire avant cette année : risque proche de 0 de l’attraper en France sans être vacciné
Alors que la rougeole, qui était non obligatoire : Énorme probabilité d’être contaminé vu le retour des épidémies de rougeole ces dernières années!

Pourquoi se vacciner ?

Le bénéfice individuel & collectif !

Selon l’OMS, chaque année dans le monde,
Ce sont 2,5 millions de décès évités par les vaccins,
Encore plus de séquelles,
Si on arrive à 95% de personnes vaccinées dans la population mondiale,
Ce serait 1 million de plus de décès évités !

Pour le collectif,
Par exemple, certains enfants ne peuvent pas être vaccinés de par leur état de santé,
Ils sont protégés par le fait que les autres soient protégés.

Prenons le cas de la rougeole : sur 20 décès, survenus entre 2009 et 2012, 8 au moins ne pouvaient pas être vaccinés de par un déficit immunitaire.
La seule solution est que tout le monde soit vacciné.

Il n’est pas acceptable qu’un enfant immuno-déprimé soit pénalisé par le manque de vaccination.

Qui élabore le calendrier vaccinal ?

C’est la commission technique de vaccination,
TOTALEMENT indépendante
Groupe d’experts composé de personnes qualifiées et des membres de droits
L’absence de lien d’intérêts de ces personnes est vérifiée, représentant d’agence de l’état.

Il élabore une balance : bénéfice / risque

Par quelle méthodologie ?

– Ils isolent les + : qu’est ce qu’on peut éviter comme cas ou décès.
Bénéfice individuel et collectif !

– Ils font des travaux de modélisation de l’impact

– Ils appliquent une surveillance avant ET en temps réel donc impossible de « mentir »
Surveillance de folie !

– En cas de doute sur un nouvel effet secondaire suspecté,
Ils font une étude post autorisation de mise sur le marché : énorme bases de données avec l’enregistrement de toutes les vaccinations et les résultats de tout ce qui est arrivé ensuite.

Pourquoi vacciner si tôt ? 

Parce qu’il ne faut pas avoir d’état d’âme pour les virus,
Certaines maladies surviennent dans les premiers mois de vie.
Il faut arriver AVANT la maladie.

Le risque est maximum avant 1 an pour la méningite à pneumocoque par exemple.

Par contre, rassurons-nous,
Il n’y a pas de danger à vacciner un nourrisson dès 2 mois,
Le système immunitaire est assez développé 🙂
Recul depuis 1977 au niveau mondial et en France depuis 1940
Avant c’était 3 mois et en fait c’était déjà trop tard pour la coqueluche
Voilà pourquoi ils l’ont avancé à 2 mois.

Il n’y a aucun risque de surcharge.
Selon une étude théorique, le système immunitaire est capable de répondre à 10K de vaccinations.
Autant dire qu’on est LARGES !
(Bon ne vous amusez pas à tester hein, la peau pourrait moyen kiffer les piqûres a répétition ^^)

Selon l’OMS : l’âge pour le premier vaccin est à 6 semaines pour 80% de la population mondiale.
Cela représente plus de 100 millions de naissances.

L’autre question qui est revenue dans vos commentaires était

Pourquoi plusieurs doses chez le nourrisson ?

Tout simplement pour une protection optimale 🙂

Et enfin,
J’ai aussi eu des questions sur les maladies comme l’Hépatite qui ne se développe pas chez les bébés et que pourtant nous vaccinons.

Pourquoi vacciner des bébés pour des maladies qui ne se développent pas avant l’adolescence ? 

En effet, l’Hepatite B n’est pas nécessaire à 2 mois car c’est une maladie qui se développe bien plus tard.
Le risque est trop faible pour justifier une vaccination.
Par contre les adultes montrent un risque bien plus grand (260K de porteurs chroniques)
Il faut donc que les enfants soient tous vaccinés à 12/13 ans pour éradiquer la maladie..

En France le niveau de couverture vaccinale est plus grand chez les nourrissons,
C’est entré dans les mœurs
99% chez les nourrissons contre 40% chez les ado.

Chez les nourrissons c’est plus simple car l’injection est déjà présente dans un autre vaccin.
Alors qu’à 11 ans il faudrait 2 voire 3 doses qui ne seront pas forcément prises car les ados vont beaucoup moins souvent chez le médecin que les bébés, qui sont suivis très régulièrement.

De plus, la vaccination est encore plus efficace plus tôt,
On a de meilleurs réponses que chez les ados / adultes.

Et enfin, la durée de protection est très très longue !
On parle de plusieurs dizaines d’années donc bien plus simple de la faire bébé.
Surtout que les effets secondaires sont mieux tolérés chez les nourrissons.

Du coup pas de doute sur le calendrier des nourrissons.

Pourquoi de l’aluminium ? Peut on le supprimer ? 

Non on ne peut pas le supprimer car sans l’adjuvant, il n’y aurait pas de réponse immunitaire pour certains vaccins.
Il permet de stimuler la réponse immunitaire.
Pas d’aluminium = pas de protection.
L’aluminium est peut être toxique, oui, mais dans certaines conditions, à des doses très élevées.
Ici, on parle d’une dose de 0,82 micro gramme par vaccin 🙂

Il y a un hypothèse que l’aluminium peut chez certains très rare individus prédisposés génétiquement ne pas être éliminé par l’organisme et finir par migrer dans le cerveau et être à l’origine du syndrome de fatigue chronique.

Après recherche,
Au niveau mondial, c’est 50 cas d’enfants qui pourraient avoir été concernés.
La moitié a guéri, et l’autre moitié a montré que c’était en fait une autre maladie derrière ces soucis.

EN France, AUCUN cas n’a même été suspecté chez le nourrisson..
Aucune donnée ne permet de valider cette hypothèse.

L’aluminium peut certes rester plusieurs mois dans le muscle mais pour le moment aucune preuve que ce soit nocif 🙂

Il faut aussi se rappeler que l’aluminium est présent depuis 1927 et 1 seule étude,
Très controversée dans la communauté scientifique, fournit des données sur cette fausse hypothèse à partir d’expérience sur des souris
Ce sont plus de 100 millions d’enfants vaccinés par an.
Rien n’est de nature à remettre en cause les politiques vaccinales.

Est-ce que le phosphate de calcium est mieux ?

Aucune preuve à ce jour !
Personne ne peut affirmer qu’un ou l’autre est mieux.

Il faut aussi se rappeler que nous avons 90 ans de recul sur l’alu,
Utilisé partout dans le monde et très peu sur le phosphate de calcium.

Et les allergies ? 

Pour les allergies on est de 1 cas pour 500 000 à 1 cas pour 1 million !

Les réactions allergiques sont immédiates.

Rappelons nous que le vaccin est un médicament.
Et comme tous les médicaments, des risques d’effets secondaires existent.
Mais ils sont la plupart du temps bénins.
Et ceux cités sur les notices sont listés par ordre de fréquence.
Beaucoup de firmes pharmaceutiques se protègent en rajoutant des effets secondaires « au cas où » pour se désengager.

Les vaccins peuvent ils rendre autistes ? 

Une étude sur le risque d’autisme suite au vaccin contre la rougeole a été publiée dans un journal en 98 en Angleterre.
Résultat ?
Une baisse de couverture vaccinale ET une épidémie de la rougeole.
Les études ont prouvé que c’était FAUX !
C’était une escroquerie scientifique.
Le médecin a été radié, l’article a été retiré.

Pourquoi avoir besoin de communiquer autant aujourd’hui ? 

Parce qu’il y a un déficit d’informations sur les vaccins.
Aujourd’hui il n’y a pas assez de communication pour les gens et du coup les anti ont pris la place.
Pas assez d’information et du coup que des sites anti vaccinations qui prenaient la place des informations.
Il faut maintenant partager les informations afin de rééquilibrer les informations 😉

De plus, comme il y a moins de maladies, les gens ne voient plus le caractère important des vaccins.
La vaccination est victime de son propre succès !

Moins de vaccins : retour des maladies !

Voilà,
Je pourrais vous faire encore des lignes et des lignes et j’espère avoir aidé à comprendre un peu mieux bon nombre d’entre vous.
Je pense que mon article est déjà assez long et j’ai essayé d’être le plus compréhensible possible 🙂

Je ne suis pas là pour vous faire changer d’avis ou pour me battre contre les anti vaccins,
Je suis là pour vous partager mon échange avec Santé publique France,
Les réponses aux questions que j’avais et que vous m’aviez partagées.

J’espère vous avoir aidé à voir un peu plus clair dans ces montagnes d’informations qui disent tout et leur contraire ♥

En collaboration avec Santé publique France

Vous Pourriez Aussi Apprécier

38 Commentaires

  • Répondre Gwen 19/10/2018 à 12:51

    Super article ! Complet et explicite ! Meme si je ne doutais pas du bienfait des vaccins pour nous et les autres. Continue de nous faire partager tes interrogations, c’est ton blog apres tout alors fait ce dont tu as envie

  • Répondre enfancejoyeuse 19/10/2018 à 13:11

    C’est un article super complet et qui réponds à bien des questions ! Merci de ce partage !

  • Répondre Princesselalilala 19/10/2018 à 13:35

    Merci beaucoup. Ton article est super claire et factuel, je trouve cela très rassurant et pour info moi aussi mes 3 enfants ont deja eu tous les vaccins sans que j ai à verifier les obligatoires/ non obligatoire. J ai suivi les conseils du pediatre en qui j ai confiance.
    Bonne journee !

  • Répondre Aline 19/10/2018 à 13:48

    Que dire… Beaucoup de fausses infos ou peu complètes .. Les vaccins sans alu existent, l’alu permet, en grande partie, de rendre le vaccin moins cher avec hélas les conséquences qu’on lui connaît..
    Quand à l’autisme, cela a été prouvé dans plusieurs pays…
    Ce qui est également dangereux, c’est la combinaison de plusieurs vaccins dans une seule et même dose…
    Bref, je n’ai rien contre toi mais je trouve que cela n’a rien à faire sur un blog..

    • Répondre Tifenn 19/10/2018 à 18:18

      L Alu permet à certains vaccins de mieux fonctionner. Certains existent sans car ca dépend de ce que l on met dedans si c est juste l antigène du virus ou un virus atténué.
      Pas forcément moins cher non.
      Quelles en sont les consequences ?
      La justice à en effet mis en relation des Possibilités pour l autisme mais qui n ont jamais été validé par les études de dizaines de laboratoire indépendants des labo pharmaceutiques.
      Plusieurs vaccins dans une même dose n est pas problème. Nous subissons bien plus chaque jour juste en sortant de chez nous. Et cela nous permet de nous faire piquer une fois au lieu de 3. Plutôt sympa surtout pour des nourrissons.

    • Répondre CortX 19/10/2018 à 23:45

      L’autisme ça n’a été prouvé dans AUCUN pays. C’est faux et il faut le répéter encore et encore.
      Si ça avait été prouvé dans certain pays, ca aurait été prouvé dans le monde entier. Il n’y a qu’une seule étude qui arrive à ce résultat et elle a été bidonné par le chercheur avec des biais de confirmations et des protocoles plus que douteux.
      ***
      Les vaccins NE PROVOQUENT PAS l’autisme.

    • Répondre Leonie 20/10/2018 à 02:02

      Tout ce que dit cet article est issu de données scientifiques! La vaccination est une question de santé publique! Que vous ne vacciniez pas vos enfants c’est votre problème mais arrêtez de mettre en cause la science!
      Merci d’avoir le courage maman floutch d’en parler! Je suis pédiatre et c’est un combat de chaque instant.

    • Répondre sophie M. 20/10/2018 à 06:44

      Bonjour, je comprend votre point de vue, même si, étant moi-même immuno- déprimée, je ne le partage pas. La couverture maximale de vaccination permet aux personnes comme moi de ne pas attraper certaines maladies qui auraient des conséquences dramatiques( et ferait 2 orphelins au passage…)
      Peut être auriez-vous la possibilité de nous donner les sources de ce que vous avancez sur l’alu, les 11 vaccins groupés ou encore l’autisme, afin que nous puissions nous faire notre propre idée sur ces études. Je pense que ce serait plus utile pour faire entendre votre avis 🙂

    • Répondre Audrey 20/10/2018 à 09:49

      Totalement d’accord …
      tout n’est pas dit , loin de la …
      on en parle pas du scandale d’il Y’a deux ans sur le MENINGITEC avec les lots deffectueux ??? De ces centaines de familles toujours en procès ? De la page fb qui récencent toutes les petites victimes ?
      Alors peut être que oui , le risque d’effets secondaires graves est faible ( et encore …) mais quand ça tombe sur son enfant, là ce n’est pas la même …
      Encore une fois, la vaccination n’est pas un acte anodin, renseignez vous …

  • Répondre Marie 19/10/2018 à 13:49

    Super enfin un article qui va dans le sens de la vaccination ! Merci de l’avoir écrit et de le partager ! Surtout qu’il a été écrit avec des professionnels du sujet.

  • Répondre Ioniondesbulles 19/10/2018 à 14:48

    Merci pour cet article, merci d’avoir le courage de dire que oui, la vaccination sauve des vies, et qu’on a aujourd’hui un peu trop tendance à l’oublier !!

    Oui il peut y avoir des effets secondaires, mais comme pour tout médicament ! Les gens ne s’arrêtent pas de prendre de l’aspirine alors que son principal effet secondaire est de fluidifier le sang et donc entraîne des risques d’hémorragie !! C’est pareil pour les vaccins !

    Je ne remets pas en cause le fait que les labos pharmaceutiques cherchent à faire des bénéfices (et en font effectivement de manière indécente) mais finalement, malgré un problème éthique, n’est-ce pas le but de toute entreprise ?

    Bref, on sait que c’est un débat sans fin…

  • Répondre claude 19/10/2018 à 15:25

    ma fille autiste avait reçu 11 vaccins dont un qui l’avait fait vomir 9 jours urgences etc depuis est intolérante lait gluten .il y avait même eu en 2013 suspension de ce vaccin.comme l’autisme et microbiote sont liés je vous laisse faire vos déductions.

  • Répondre MissBrownie 19/10/2018 à 16:32

    Pour ce genre de questions j’ai choisi de faire confiance à mon oncle, docteur en biologie et ayant travaillé sur des maladies mortelles.
    Il ne peut pas y avoir de risque zéro avec les vaccins cependant entre voir des maladies mortelles revenir et prendre le risque de vacciner, je préfère vacciner mes enfants. Il y a peu de temps, j’ai consulté une partie de mon arbre généalogique et j’ai été choquée de voir qu’une de mes arrière arrière arrière grand mère avait perdu 9 enfants avant leur première anniversaire.
    Oui, certains enfants auront des effets secondaires. Oui, les parents de ces enfants et leur entourage vont perdre confiance. Oui les lobbies pharmaceutiques sont très et trop puissants et il est difficile de leur faire confiance tellement ils sont dirigés par l’appât du gain plus que par la santé de la population. Mais il y a certaines maladies qu’il ne vaut mieux pas voir revenir.
    En attendant je n’ai pas encore pris de vraie décision concernant le Gardarsil et ma fille a l’âge de se faire vacciner.

    • Répondre Juliette 07/11/2018 à 10:53

      Bonjour,

      J’ai 25 ans et je me suis faite vaccinée contre le cancer du col quand j’en avais 15. Pendant ces 10 années, j’ai connu autour de moi de nombreuses amies qui ont attrapé le virus en question (certaines car leur gyneco leur avait dit que si elles avaient déjà eu des rapports sexuels, il était inutile de se faire vacciner). Malheureusement, les jeunes gens ont parfois tendance à ne pas prendre la contraception assez au sérieux (« je suis sous pilule et je sors avec ce garcon depuis 2 mois, on s’est fait tester pour le vih, donc go –> ce garcon peut etre porteur du virus qui donne le cancer du col malgré tout, et si lui ne le développera jamais, votre fille peut en revanche être plus en danger). C’est un virus qui est très présent dans la population. On recommande d’ailleurs mtn aux jeunes garcons de se faire vacciner également, pour éviter qu’ils ne le transmettent à leurs partenaires.

      Il existe également Cervarix, qui je pense protège également contre les verrues génitales en plus (à vérifier).

      Peut-être ce témoignage sera utile à votre réflexion sur le sujet 🙂

      Bonne journée,

      Juliette

  • Répondre Gaëlle 19/10/2018 à 16:36

    Merci !!!

  • Répondre Caro 19/10/2018 à 16:37

    J’ai adoré ton article sur la vaccination je vais être maman dans 3 mois et je me posais pleins de questions et sur internet on trouve vraiment n’importe quoi. J’y vois bien plus clair depuis. Merci ❤️

  • Répondre Audrey Cornac 19/10/2018 à 20:27

    « Apprendre à tirer le bénéfice du risque. »
    Pendant longtemps j’ai été « contre » les vaccins enfin j’avais surtout peur des risques. Pour moi vaccin rimais avec « aluminium et autisme ». Aujourd’hui je suis étudiante en pharmacie et l’année dernière j’ai eu une histoire qui m’a marqué. Ma copine de classe est tombée enceinte, sa mère était une anti vaccin pure et dure hahaha ! Jusqu’au jour où elle a attrapé la rubéole durant sa grossesse, elle n’était pas vacciné, elle ne connaissait pas les risques. Sauf que la rubéole congénitale suspend la formation des membres. Son petit garçon est né avec un bras s’arrêtant au coude résultant du virus de la rubéole qui a stoppé la formation de celui-ci. Encore aujourd’hui la grand-mère de ce petit garçon s’en veut à mourir d’avoir fait ce choix et qu’elle n’avait jamais pensé aux conséquences …
    Alors en lisant ton article je me suis prise une claque dans la gueule je me suis dit mais putain on est en 2018, c’est une chance d’avoir accès à tout sa alors pourquoi se l’interdire …
    Alors merci ! Merci pour cet article ! Merci pour tes mots. Il y aura toujours des gens pour et des gens contre ça c’est sûr, et chacun en est libre d’ailleurs

  • Répondre Marietralala 19/10/2018 à 20:59

    En fait c’est avec l’equipe de Buzyn que vous travaillez et vous avez beau entouré votre texte de miel… pas folle la guêpe !! Vous vous êtes pro vaccins !! Et surtout pro aluminium, mercure, formaldéhyde, etc…. dans le corps de nourrissons !! Allez vous faire vacciner ailleurs !!!!

    • Répondre Emma Theodor 11/11/2018 à 18:36

      Oui elle est pro vaccin et c’est son droit . Vous êtes anti c’est le votre … enfin quand on voit des adultes atteints de rougeole en réanimation parce que pas vaccinés … et que l’on a en 2018 une épidémie de rougeoles chaque hiver il faut un peu réfléchir quand meme

  • Répondre Ares 19/10/2018 à 22:31

    Il ne s’agit pas d’être pour ou contre les vaccins mais simplement de laisser le choix pour un parent de choisir pour son enfant .
    Si demain il y a un effet secondaire grave sur un vaccin , ce parent sera seul pour élever son enfant , ni le pédiatre ni les laboratoires ne seront là pour assumer …

  • Répondre Soldup 19/10/2018 à 22:56

    C’est pas le virus ou la bactéries qui tue, c’est avant tout le bas niveau de santé des personnes. Le corps a la capacité de s’auto guérir faut-il encore le nourrir correctement. Les vaccins pas moi, ni pour mes enfants

    • Répondre leslie 23/10/2018 à 22:17

      Le corps a la capacité de s auto guérir si on se nourrit correctement ?? Vous êtes serieuse? J ai relu plusieurs fois cette phrase tellement elle me donne envie de vomir autant que de pleurer… dites ça a tous les gens malades, aux gens qui se battent au quotidien, dites ça a nos proches qui sont morts trop tôt, à la mère de la petite Augustine… fallait mieux manger… désolée mais c est scandaleux de dire cela scandaleux et extremement dangereux.

  • Répondre Gigeouille 20/10/2018 à 07:03

    J’aurais dû m’arrêter à la lecture de ton article tres didactique et ne pas lire les commentaires qui une fois de plus pour certains me laissent sans voix par leur manque de preuves et leur non fondement.
    C’est beau de dire que le corps s’auto-guérit : ah bon, première nouvelle, rarement vu un enfant de moins d’un an se guérir tout seul d’une méningite à pneumocoque… mais par contre mourir, garder un handicap sévère : oui.
    Il n’y aura personne en cas d’effet secondaire potentiel d’un vaccin? Là encore il y aura les mêmes personnes qu’en cas de séquelle grave d’une des maladies prévenue par ces vaccins: le système d’assurance maladie qui prend en charge vos frais médicaux même en cas de non vaccination!
    La rougeole tue
    La méningite à pneumologue tue
    La coqueluche tue des nourrissons
    Et je pourrais continuer sur toutes ces maladies…
    Et dans TOUTES les classes sociales pas que chez personnes ayant un bas niveau de santé économique….

    Et quand à la place sur un blog : un blog c’est personnel alors l’auteur y exprime bien ce qu’elle veut et si ça ne vous plait pas allez voir ailleurs!

    Sur ce je vais aller me faire vacciner contre la grippe pour protéger les femmes enceintes, les nourrissons et les petits viens de mon entourage!

  • Répondre mesinstantsjolis 20/10/2018 à 09:43

    Merci à toi pour cet article. En effet on est tous dans le même cas, à faire confiance à son médecin en faisant vacciner, à penser que c’est ce qu’il y a de mieux à faire, et pourtant à culpabiliser en entendant les anti vaccins au sujet des risques… ton article éclaircit certaines zones d’ombre et de mon côté me rassure sur mon positionnement de maman!

  • Répondre Camille 20/10/2018 à 17:18

    Je ne suis pas pour, je ne suis pas totalement contre mais en tout cas merci pour toutes ces informations !!

  • Répondre Stéphanie 21/10/2018 à 16:30

    Les arguments des anti vaccins ont toujours pour base la théorie du complot et sont du même niveau intellectuel que les creationnistes qui remettent en cause les théories de l’évolution (on en vient même aujourd’hui à requestionner le fait que la Terre soit ronde et que les dinosaures aient existé… au secours!). Qu’un vaccin ou un médicament ne soit pas un traitement anodin est une certitude, même l’aspirine oui le paracetamol peuvent avoir des effets secondaires. Je comprends que les gens pensent avoir le droit de choisir quel vaccin ils souhaitent effectuer à la carte, malheureusement comme dans toute vie en société il y a parfois des gens plus qualifiés que nous (en l’occurrence les médecins chercheurs et scientifiques) qui sont dignes de confiance et aptes à faire de meilleurs choix que nous. Tous les scientifiques ne sont pas biaisés par la recherche absolue du profit et le monstrueux capitalisme! De même ce n’est pas parce qu’une information émane du gouvernement qu’elle est forcément biaisée ! J’incite enfin les gens qui doutent à voyager, pas forcément très loin de chez nous, dans les pays de l’est de l’Europe ou au Maghreb par exemple où j’ai travaillé plusieurs années et où des enfants ne bénéficient pas malheureusement du même suivi de santé qu’en France et où certaines maladies terribles les touchent alors qu’elles ont disparu chez nous. Avez-vous déjà vu un enfant atteint de polio? Moi oui et ça calme! En tout cas je pense que les familles refusant les vaccins pour leurs enfants doivent également accepter les conséquences de ce souhait c’est à dire que leurs enfants ne puissent pas être accueillis en collectivité, on ne peut pas profiter des avantages proposés par une société quand ils nous arrangent et les refuser quand ils ne nous plaisent pas…il y a forcément quelques contraintes à accepter.

  • Répondre Pinksatine 22/10/2018 à 17:35

    Ton article est super complet !

  • Répondre Manou 22/10/2018 à 18:07

    Merci pour cet article, je me suis toujours placé sur l’avis du pédiatre de mes enfants qui leurs a fait faire tout les vaccins ! Oui les 11.elles les ont. Je n’étais ni pour ni contre certes j’étais un peu en panique suite au effets secondaires ect.. Mais ce qui m’a fait accepter c’est le fait que certains enfants n’ont pas cette chance d’avoir droit à une vaccination faute de santé .. Et je pense à leurs parents qui sont impuissant fasse à cela ! Dans leurs cas j’aimerais que mes enfants bénéficient d’une protection contre ces toutes maladies par le biais des autres. C’est un article qui a du sens et qui concerne tout le monde !

  • Répondre Opa 22/10/2018 à 22:31

    Très bon article ….. personnellement à part le bcg mes enfants ont recu tous les vaccins qui sont aujourd hui obligatoires … pourquoi pas le bcg? Ma pédiatre ne me l’a pas propose. .. par contre a entamé un vrai dialogue avec moi sur celui contre l hépatite b. .. j’étais sceptique. … suite au développement de la sclérose en plaques chez certaines personnes…. elle m’a expliqué que cela avait accélère le processus chez certaines personnes qui avaient été vaccinées tardivement ….. que le vaccin se déposait sur une partie qui n’était pas encore présente chez les nourrissons. …. que les enfants avaient plus de risques de dvler une hépatite b en jouant au square avec des cochonneries. .. j’ai pèse le pour et le contre et j’ai fait confiance en son professionnalisme ….. on peut être sceptique , ne pas être d accord …. mais comme pour tout sujet il faut savoir faire preuve d’une ouverture d esprit .. savoir prendre du recul , savoir remettre ses arguments en question. Aujourd hui on est tous touché de près ou de loin par le cancer …. si on nous proposait un vaccin ( comme pour le cancer du col de l’utérus ) qui oserait dire non je ne le ferai pas par peur des effets secondaires ? Personne car on sait que c’est la maladie de notre siècle …. comme le sida. .. comme certaines maladies qui ne sont plus presentes ou moins car on a découvert des vaccins …. faisons confiance aux chercheurs ….à la médecine …. ne gobons pas tout bêtement mais sachons faire preuve de remise en question et d’ouverture d’esprit. … merci maman floutch pour ton article qui a sûrement fait réfléchir plus d une personne…..

  • Répondre Cathy GACHES 22/10/2018 à 23:47

    Quel article, en fait il est tellement triste… Car encore une fois on veut faire croire que les victimes des vaccins n’existent pas. non il ne s’agit pas d’une théorie du complot il s’agit juste de comprendre que nous avons tous un patrimoine génétique et un système immunitaire différent. Par conséquent un vaccin standard n’aura pas le même effet sur moi et sur mon voisin… c’est normal.

  • Répondre Cathy GACHES 22/10/2018 à 23:50

    Non les vaccins injectés aux enfants n’existent pas depuis 80 ans. non, ils existent pour certains comme l’hexyon depuis à peine un deux ans . Il y a tant à dire et à écrire… Tant d’erreurs dan votre article. Et les données de la science ne sont tellement pas celle que je connais…

    • Répondre La Nébuleuse 03/11/2018 à 11:30

      Je pense que vous pouvez mettre ici les données que vous pour participer à la discussion 🙂

    • Répondre Emma Theodor 11/11/2018 à 18:40

      C’esr Intéressant . Pouvez vous nous faire parvenir votre bibliographie pub med validée evidence based medicine ? Une vraie discussion scientifique est toujours intéressante .

  • Répondre SIGSEGV 01/11/2018 à 17:42

    « En collaboration avec Santé publique France »

    Au moins on sait pour qui vous roulez. J’espère au moins que vous avez été rémunérée pour ça, le comble serait de relayer la propagande gouvernementale la plus grossière gratuitement…

  • Répondre La Nébuleuse 02/11/2018 à 16:10

    Merci pour ton article qui est très clair, j’espère que ça rassurera quelques personnes, et désolée d’avance pour les commentaires désagréables que tu vas forcément recevoir et que tu reçois déjà. Je ne sais pas si tu connais ce groupe facebook, il est vraiment pas mal, les modérateurs sont très bienveillants et prennent le temps d’expliquer (et virent ceux qui ne respectent pas ça et ne tiennent pas compte des remarques, quelle que soit leur opinion !) https://www.facebook.com/groups/vaccins.france/

  • Répondre La Nébuleuse 02/11/2018 à 16:13

    La question vaccinale est vraiment complexe, pour ma part j’ai souvent du mal à expliquer que oui, je suis d’accord qu’il y a un problème avec les conflits d’intérêts, un manque de transparence, plein de soucis dans les institutions médicales MAIS que je suis quand-même convaincue du bénéfice qu’il y a à vacciner. On se retrouve vite face à des propos très binaires, en gros soit on est à la solde de « Big pharma », soit on devrait critiquer les vaccins, pas de place pour des positions entre les deux !

  • Répondre madamedemere 07/11/2018 à 21:03

    Travaillant en laboratoire je compte de plus en plus d’enfants atteints par ces maladies qui pourrait être évitées par une simple vaccination, malheureusement certains quitte notre monde parce que leurs parents pensaient les protéger…
    Et comme vous l’avez très bien expliqué c’est une question de santé publique et pour ma Minette qui est immunodéprimée je suis rassurée de la savoir vaccinée ainsi que ses proches.
    Merci pour cet article !

  • Répondre Laguite 17/11/2018 à 13:23

    Bonjour, le problème n’est pas la vaccination pure mais l’âge a laquelle on vaccine…j’ai vaccine mes enfants mais attendue 1 an que leur système immunitaire soit plus mature. En attendant j’ai allaité pour les proteger, cela peut paraître un peu léger pour certains mais je suis contente d’avoir pu retarder l’âge de la vaccination. Et bien sûr merci l’homéopathie pour les petites granules qui annule les effets secondaires….

  • Quelque chose à dire ?

    %d blogueurs aiment cette page :