Les Floutch en Vadrouille Lumière sur...

2 jours avec les Laitiers Responsables de Candia

31/10/2018

Hey hey hey

Il y a quelques mois maintenant,
J’ai eu la chance de découvrir une ferme laitière.

Ouais,
Lalie à la ferme ça vaut des points je vous le dis.

C’est donc parée …
De mes plus belles tongs et ma jupe fleurie que je suis allé voir les vaches ^^

Ouais ouais niveau équipement on est vraiment pas au point je vous le dis.

Bon en vrai j’avais des baskets dans ma voiture,
Mais la flemme et en plus je m’en suis sortie.
Heureusement il faisait beau et les bouzes étaient sèches quoi.

Bref.

Pourquoi je suis allée jusque la profonde campagne autour de St Etienne ?

Pour découvrir le concept des Laitiers Responsables.

Depuis quelques semaines,
On voit apparaître dans notre rayon lait un petit nouveau,
Un lait Candia noté « Les Laitiers Responsables »

J’ai hésité à m’y rendre avec les polémiques autour du lait,
Mais soyons honnêtes,
Je suis une énorme consommatrice de lait.
J’adore ça !
Je suis consciente que ce n’est pas le top non plus pour des adultes de consommer du lait animal,
Mais j’en consomme.

J’ai beau essayé de réduire, il fait partie de mon quotidien et il va encore en faire partie un moment.
Il est plus simple pour moi de réduire la viande que le lait pour vous dire à quel point je suis ^^

Du coup cela m’intéressait énormément de voir l’envers du décor.

J’ai donc pris ma petite voiture et GO !
Direction St Etienne, ou plutôt La Rivoire à Saint Julien Molin Molette.
Je retrouve les filles qui vont m’accompagner dans cette découverte 🙂

Et pour nous mettre en jambes,
On nous pose 2-3 questions telles que :

Est-ce que vous saviez que Candia faisait partie d’une coopérative ?
Evidemment je ne le savais pas, je sais même pas le nom du département où j’étais alors le fait que Candia fasse partie d’une coopérative… ^^

Ils font donc partie de la coopérative Soodial.
Et ça change quoi ?
Eh bien ça change que l’entreprise appartient à ses agriculteurs.
Chaque agriculteur a son mot à dire sur chaque décision 🙂
En gros c’est eux les patrons mine de rien 😛

Et la seconde fut,
« Comment tu choisis tes oeufs ? »
Et comme beaucoup j’ai répondu
« Moi, élevés en Auvergne et en plein air »
(Ouais la meuf veut pas lâcher l’Auvergne)

Et ensuite elle m’a demandé « Et ton lait ? »
Ce à quoi je me suis sentie un peu bête…
« Ben euh entier pour mes fils, sans lactose parfois pour ma fille et moi »
Et le fait que les vaches soient en plein air ça ne t’intéresse pas ?

Ben ouais…
Je ne m’étais jamais vraiment posé la question,
C’était une évidence pour moi,
Mais en fait ce n’en est pas une…

C’est pour cela qu’ils ont créé « Les Laitiers Responsables »

– Des vaches nourries sans OGM,
Les éleveurs n’achètent que des aliments certifiés STNO (Socle Technique Nourri Sans OGM)
– Bien-être animal,
Les éleveurs suivent une formation « signes de vaches » pour apprendre à mieux comprendre leurs vaches et améliorer leur bien être.
– Lait de pâturage,
Elles sont en moyenne dehors 150 jours par an (ouais quand il neige c’est plus compliqué)
– Meilleure rémunération des éleveurs,
Les éleveurs gagnent en moyenne 6cts de plus par litre de lait vendu.

Et là je me suis dit,
« Mais pourquoi cela n’a pas été fait avant ? »

Une fois sur la ferme,
J’ai pu échanger avec l’agriculteur qui était sur place,
Sa ferme est une affaire familiale qu’ils ont depuis plusieurs générations,
Aujourd’hui elle tourne grâce à sa mère, son frère & lui.

C’est un métier que l’on fait par passion car clairement c’est 365 jours par an et des horaires en carton pâte ^^

Mais cela m’a surtout permis de voir l’envers du décor, et de poser des questions !
Des questions que je me posais depuis un moment.

A savoir, pourquoi inséminer des vaches tous les ans !

Il faut savoir que les vaches dans la nature font un veau par an « naturellement ».
Il pourrait mettre un taureau et laisser faire la nature,
Simplement ce serait trop dangereux pour lui,
C’est plus souvent le cas chez les vaches élevées pour faire de la viande en fait.

Lui préfère ne pas avoir peur de son taureau.
Plutôt logique une fois qu’on te le dit.

Dans la nature, la vache peut re tomber enceinte dans les 3 semaines suivant son accouchement,
Lui préfère attendre 3 mois avant de les ré inséminer.
C’est leur nature aux vaches, elles portent régulièrement la vie.

J’ai ensuite posé l’autre question qui fâche,
« Pourquoi les vaches sont séparées de leurs veaux ? »

Evidemment c’est la question qui fâche pour moi, même si je suis un peu mal placée vu que jusqu’il y a quelques temps je ne m’étais jamais posé la question.

La réponse est « simple »,
Les veaux ne savent pas vraiment reconnaître leur mère et du coup cela serait une pagaille folle pour mettre chaque veau à sa mère etc.

Les veaux sont donc « en berceau » 2 semaines où ils seront nourris au biberon par les éleveurs,
Ensuite ils seront placés dans des espaces pour les petits entre eux jusqu’à ce qu’ils soient assez grands pour retrouver le troupeau.

Clairement, on va pas se mentir, ce n’est pas la partie la plus cool pour moi,
Après ils ne sont pas mal traités du tout,
Ça me fait juste bizarre car je me mets en position de mère,
Après je ne suis pas une vache donc bon, il faut aussi parfois réaliser que nous n’avons pas la même vision de la vie.
Les vaches et les hommes ne vivent pas de la même manière.

Et du coup est venue la question (et l’heure) de la traite.

Je me suis toujours demandé si ça faisait mal ou si elles y allaient à reculons par exemple.
Et là, j’ai vu des vaches qui se sont rendues d’elles même à la traite,
Se sont placées et laissées faire très facilement,
C’était impressionnant !

La traite est faite 2 fois par jour.
A l’aube et en fin d’après-midi.

Mon autre question était sur le confort des vaches en intérieur.
Car ouais les pâturages c’est sympa mais c’est pas toute l’année quoi.

Et j’ai pu découvrir leurs couchettes,
Des véritables matelas adaptés aux vaches,
Vraiment « moelleux » pour elles, j’ai pu monter dessus c’était cool,
Avec aussi de la paille rajoutée et changée tous les jours.

Un espace de vie spacieux, et même des jeux pour vaches ^^
Ouais apparemment elles adorent jouer avec une brosse, et une autre mécanique qui tourne dès qu’elles s’approchent.

Elles mangent à la demande, elles portent un collier qui leur débloque leur ration dès qu’elles s’approchent de leur « gamelle »,
Du coup pas de soucis de voisine qui mange ma ration, et pas non plus de soucis de sur alimentation 🙂

VOILA !

Je vais m’arrêter là car ça commence a être long les gars.

Le lendemain nous sommes allées dans la laiterie de Vienne,
Entre Lyon et St Etienne,
On a pu découvrir où arrivait le lait et comment il était transformé.

La traçabilité de folie et surtout les normes très strictes à respecter.
Par exemple si un jour, un des agriculteurs avait du lait avec une vache malade,
Ou une vache qui n’a pas encore éliminé la totalité des antibiotiques qu’elle aurait dû prendre en cas de maladie,
Ils le détecteraient tout de suite car il est tout le temps contrôlé,
Mais surtout,
L’agriculteur qui aura contaminé le lait, et de ce fait aussi le lait des autres agriculteurs devra régler le montant de la perte !
De quoi bien mettre la pression pour faire très très attention au lait qu’ils produisent.

Bref,
Je pense m’arrêter là pour ne pas vous endormir,
C’était super intéressant n’empêche d’apprendre pleins de choses sur le lait,
Sur les agriculteurs,
Et sur les vaches !

Je vous ai donc partagé mon expérience et j’espère qu’elle vous aura intéressé 🙂
Moi en tous les cas j’ai passé un super moment et j’ai découvert aussi un endroit très sympa qu’est La Rivoire.
Si vous êtes dans les parages n’hésitez pas à réserver quelques nuits là-bas si vous cherchez à vous ressourcer 🙂

A très vite pour de nouvelles aventures.

En collaboration avec Candia
Merci Mimi Cuisine & Poussine à qui j’ai piqué quelques photos ♥

Vous Pourriez Aussi Apprécier

2 Commentaires

  • Répondre Elodie Roche 01/11/2018 à 16:41

    Merci pour l’article, c’est vrai que je fais attention à prendre des oeufs de poules élevées en plein air, mais je ne me suis jamais posée la question pour les vaches!
    Et « soulagée  » d’apprendre que le veau ne sait pas reconnaître sa maman. Moi qui pensais qu’ils souffraient du manque maternel!

  • Répondre Nanakie 01/11/2018 à 23:00

    Bonjour,
    je me permets d’émettre un bémol. Un veau sait reconnaitre sa mère, on le voit très bien sur les troupeaux de races élevées pour leurs viandes. Si le veau est séparé de sa maman, c’est tout simplement parce qu’en sa présence, il téterait au pis toute la journée (normal !) et on ne pourrai pas récolter autant de lait ! Je suis surprise que l’agriculteur vous aie donné une telle explication…

  • Quelque chose à dire ?

    %d blogueurs aiment cette page :